La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    24 119,61
    +547,40 (+2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Aux Pays-Bas, des agriculteurs en tracteurs provoquent d'énormes bouchons

·2 min de lecture
Manifestation d'agriculteurs en tracteurs à La Haye, 1er octobre 2019, Pays-Bas (Photo: AFP)
Manifestation d'agriculteurs en tracteurs à La Haye, 1er octobre 2019, Pays-Bas (Photo: AFP)

AGRICULTURE - “Pas de fermiers, pas de nourriture”. C’était le mot d’ordre retenu lors d’une énorme manifestation d’agriculteurs néerlandais survenue ce mardi 1er octobre.

Accusés d’être à l’origine d’une hausse des émissions d’oxyde d’azote, Pas moins de 500 tracteurs avaient rejoint le centre de La Haye dans la matinée, alors que 15.000 agriculteurs étaient attendus pour la manifestation. Selon l’AFP, un millier de personnes auraient participé.

Une telle concentration d’engins sur les routes a notamment eu pour effet de déclencher des embouteillages monstres sur les routes néerlandaises. D’après le club automobile ANWB, un pic inédit a été atteint avec 1136 kilomètres de bouchons cumulés, relaie la BBC.

Une situation jugée “dangereuse” par la maire de la ville et qui a d’ailleurs entraîné des arrestations.

Des enfants ont également rejoint le mouvement à leur façon, en se rendant à l’école de la ville d’Ommen en tracteurs en plastique.

Au mois de mai dernier, l’équivalent du Conseil d’État néerlandais a estimé que la façon dont étaient accordés des permis pour de la construction ou des exploitations agricoles entravait la loi européenne sur la protection de la nature. Des milliers de projets ont alors été mis à l’arrêt.

Plus récemment, le parti D66, membre de la coalition gouvernementale a suggéré que le bétail néerlandais soit divisé par deux afin de répondre aux exigences européennes en matière de réduction d’émissions d’oxyde d’azote.

Les organisations agricoles ont répondu par cette manifestation, agacées comme l’explique Dutchnews, d’êtres décrites comme des pollueurs qui maltraitent les animaux. Elles estiment aussi qu’il faudrait plutôt s’attaquer au très polluant secteur aérien.

À voir également sur Le HuffPost:

LIRE AUSSI

Découvrez comment se forment vraiment les bouchons du chassé-croisé

Les agriculteurs affectés par l'incendie de Lubrizol seront indemnisés, promet Didier Guillaume

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles