La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9593
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 846,44
    -232,45 (-1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,57
    -22,57 (-4,92 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

PayPal, Microsoft, Intel, EA… : l’hémorragie de la tech s’étend en Russie

·1 min de lecture
Vladimir Poutine
Vladimir Poutine

Depuis le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, la liste des entreprises tech et du numérique prenant des mesures contre Moscou s’allonge.

Que restera-t-il de la présence de la tech, notamment américaine, en Russie après la guerre lancée contre l’Ukraine ? Alors que le conflit parait s’enliser au dixième jour du conflit, les grands groupes américains et internationaux sont de plus en plus nombreux à cesser, au moins provisoirement, leurs activités dans le pays des tsars — et parfois en Biélorussie aussi, compte tenu de sa complicité.

Les entreprises tech prennent de plus en plus leurs distances avec la Russie

  • Microsoft a annoncé « suspendre ses nouvelles ventes en Russie », qu’il s’agisse de produits ou de services. « Nous arrêtons de nombreux aspects de nos activités en Russie en conformité avec les décisions de sanctions gouvernementales ». Le communiqué ne précise pas si la branche jeu vidéo (Xbox) est incluse, comme toutes les autres filiales ;

  • Airbnb a indiqué suspendre toutes ses opérations en Russie et en Biélorussie par la voix de son fondateur, Brian Chesky. Précédemment, des places d’hébergement gratuites ont été proposées pour les réfugiés ;

  • Intel a fait savoir qu’il suspend toutes ses livraisons à ses clients en Russie et en Biélorussie. L’entreprise est spécialisée dans les microprocesseurs ;

  • AMD, un concurrent d’Intel, a pris la même décision pour tous ses produits (cartes graphiques,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/