Publicité
La bourse ferme dans 3 min
  • CAC 40

    7 631,17
    +59,60 (+0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 913,33
    +32,91 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    38 758,95
    -19,15 (-0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0742
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 339,60
    +10,60 (+0,46 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 193,02
    -567,50 (-0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 319,42
    -69,98 (-5,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,51
    +1,18 (+1,47 %)
     
  • DAX

    18 125,90
    +57,69 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    8 193,01
    +50,86 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    17 823,30
    -33,72 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    5 474,92
    +1,69 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2693
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Pauvreté : les Restos du cœur en grande difficulté, leur président lance un appel à l’aide

NICOLAS MESSYASZ/SIPA

« Aujourd’hui, nous ne sommes pas suffisamment solides pour absorber le flux de personnes qui ont besoin d’aide alimentaire », a expliqué à l’AFP Patrice Douret, président de l’association créée en 1985 par Coluche. « Si rien n’est fait, on pourrait devoir fermer d’ici trois ans ».

Les Restos du Cœur se retrouvent dans le rouge en raison de la « hausse très importante » du nombre de personnes qui demandent de l’aide et d’une « augmentation de ses coûts de fonctionnement », due à l’inflation.

Invité du journal TV de TF1 dimanche, M. Douret a lancé « un appel aux forces politiques et économiques de notre pays » pour le « lancement d’un plan d’urgence alimentaire ».

Les digues sont en train de lâcher

Patrice Doure

PUBLICITÉ

« Nous ne sommes pas suffisamment entendus ou pris au sérieux […] mais les digues sont en train de lâcher », a déclaré le responsable associatif.

L’association a déjà accueilli 1,3 million de personnes en 2023, contre 1,1 million sur l’ensemble de l’année dernière. Et ces derniers mois, son budget pour les achats alimentaires, redistribués ensuite gratuitement aux bénéficiaires, a « doublé ».

Face à cette situation « extrêmement complexe », les Restos du Cœur ont décidé de réduire leur nombre de bénéficiaires.

On appelle à une mobilisation massive des forces politiques et économiques

Patrice Douret

« C’est un véritable crève-cœur, mais nous allons devoir massivement dire non à des personnes que nous aurions pu accueillir avant l’inflation et nou...


Lire la suite sur ParisMatch