Marchés français ouverture 7 h 8 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0093
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 030,04
    -291,75 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,74
    +1,01 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Paul-Emmanuel Huet (PEFC): "Perdre la forêt, c’est accélérer le réchauffement climatique"

Groupe Rougier

INTERVIEW- Dans un marché tendu, et face aux enjeux colossaux de la transition écologique, le bois certifié doit permettre de garantir un matériau durable, qui préserve les équilibres économiques, écologiques et sociaux des forêts, explique Paul-Emmanuel Huet, directeur de PEFC France à Amandine Lepoutre, présidente du think tank Thinkers & Doers.

Alors que , la notion de gestion durable des forêts est de plus en plus pregnante. Paul-Emmanuel Huet, directeur RSE du Groupe Rougier et Directeur de PEFC France, -organisme qui certifie la gestion durable des forêts dans 55 Pays pour favoriser l’équilibre entre les dimensions économiques, sociétales et environnementales-, échange avec Amandine Lepoutre, Présidente du think tank Thinkers & Doers sur une crise inédite: celle qui touche le bois et son approvisionnement.

Amandine Lepoutre: La construction, l'ameublement, l'emballage... Quels sont les enjeux actuels du secteur bois, un matériau de plus en plus demandé?

Paul-Emmanuel Huet: Le secteur bouge. Il y a une tendance croissante sur le bois et la forêt est au cœur des discussions, car cela concerne les enjeux climatiques (sur la captation carbone notamment), écologiques (pour préserver la biodiversité) et industriels (tout ce qui concerne les matériaux biosourcés). L’engouement pour le matériau bois et sa demande pour la construction n’ont jamais été aussi grands, mais ces besoins exponentiels ne doivent pas se faire au détriment du respect de l’équilibre entre les dimensions économiques, environnementales et sociétales des forêts. Le bois est certes un matériau idéal pour accompagner la transition écologique dans les secteurs de la construction et de la consommation, mais son utilisation doit faire l’objet de garanties de gestion durables des forêts, et c’est précisément ce à quoi s’emploie PEFC. En France, 88% du bois utilisé dans la construction est certifié PEFC.

Comment peut-on parler d’équilibre justement, entre l’économie, le social et l’environnement, à l’heure où tout est bouleversé sur ce secteur qui connaît une pénurie inédite?

La recherche de l’équilibre, c’est la clé. Il faut des gardiens de l’équilibre forestier. Dans les faits, c’est un vrai challenge au quotidien. Il faut avoir une vision holistique de la forêt et comprendre les enjeux de tous les acteurs qui travaillent avec elle. Trouver de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles