Marchés français ouverture 3 h 44 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 946,61
    -159,40 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1605
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    25 596,45
    -441,82 (-1,70 %)
     
  • BTC-EUR

    52 258,93
    -2 234,17 (-4,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 473,09
    -32,06 (-2,13 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Pau : trafic de chiots et chatons et fraude aux prestations sociales devant la justice

·1 min de lecture

Dix ans après, elle est condamnée. Selon une information de La République des Pyrénées, une trentenaire s'était lancée dans un petit trafic de chatons et de chiots entre 2011 et 2013. Pendant deux ans, cette femme avait mis en place un petit système bien huilé. En récupérant ou en volant des petits chatons, l'accusée les revendait ensuite sur la plateforme de petites annonces, Leboncoin. Son petit manège prend fin en 2013, lorsqu'un homme qui recueillait de nombreux chatons et chiots, en cède deux à cette femme.

À son départ, il s'aperçoit cependant qu'un troisième a disparu, et pas n'importe lequel, puisque c'est un chat de race : un Sacré de Birmanie. L'homme porte plainte et très vite, selon nos confrères, les soupçons vont se diriger vers la jeune femme alors âgée de 26 ans. Dans le même temps, une association de défense des animaux est alertée par des clients qui déplorent son activité suspecte de vente en ligne d'animaux.

>> A lire aussi - La SPA lance un cri d'alerte contre le business des animaux

En recoupant toutes les informations, les gendarmes de Lescar (Pyrénées-Atlantiques) s'aperçoivent qu'elle a fait de nombreuses victimes : souvent, des clients qui ont déclaré avoir perdu leur petit animal de compagnie peu de temps après les avoir achetés. Car à chaque fois, sur les annonces, elle indiquait qu'ils étaient sevrés, vaccinés ou tout simplement en bonne santé, détaille La République des Pyrénées. Mais ce n'est pas tout. Outre ces pratiques illégales, elle ne déclarait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour la Chine, la vente de sous-marins américains à l'Australie "sape gravement la paix et la stabilité régionales"
Seine-et-Marne : la "Madoff de la Brie" face à la justice après avoir escroqué des millions d’euros
Bali : la carcasse d'un Boeing installée en haut d'une falaise pour attirer les touristes
La maison de El Chapo mise en jeu dans une loterie inédite
Des lunettes du 17e siècle censées éloigner le mal aux enchères

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles