La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 116,36
    -169,80 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Le patron de Xbox compare Call of Duty à Minecraft pour rassurer Sony

Phil Spencer a comparé Call of Duty à Minecraft, pour faire comprendre à Sony que la saga culte d’Activision ne deviendra jamais exclusive à l’écosystème Xbox.

Sony fait actuellement tout son possible pour faire capoter le deal retentissant entre Microsoft et Activision. L’un des arguments de la firme nippone pour convaincre les autorités concerne Call of Duty : elle craint que cette saga très populaire devienne à terme réservée à l’écosystème Xbox, ce qui serait un désastre pour l’industrie — et surtout pour les ventes de PlayStation. Mais cet argument pourrait ne pas tenir face aux propos récents du patron de la branche Xbox.

Interrogé le 26 octobre par le Wall Street Journal, Phil Spencer a indiqué, une nouvelle fois, que Microsoft ne fera jamais de Call of Duty un privilège des joueuses et joueurs Xbox. Il a fait le parallèle avec Minecraft, qui n’est jamais devenu une exclusivité Microsoft après le rachat de Mojang. Le jeu continue d’être proposé sur une multitude de plateformes.

Call of Duty: Modern Warfare II // Source : Activision
Call of Duty: Modern Warfare II // Source : Activision

Microsoft rêve carrément de Call of Duty sur Switch

On pourrait croire que les propos de Phil Spencer ne sont tenus que pour convaincre les autorités chargées de valider ou d’invalider l’acquisition d’Activision.

[Lire la suite]