Marchés français ouverture 8 h 4 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2041
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 622,42
    -250,60 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,66
    -25,30 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Le patron de Twitter vend son premier tweet une petite fortune

·1 min de lecture

Jack Dorsey a vendu, lundi 22 mars, son tout premier post sur le réseau social pour 2,9 millions de dollars.

Le co-fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey a vendu lundi une version authentifiée de son premier tweet pour 2,9 millions de dollars, une nouvelle illustration de la folie des "NFT", des objets virtuels que s'arrachent les collectionneurs. Cette image du message "Je crée mon compte Twttr" ("just setting up my twttr"), en vente sur la plateforme Valuables depuis le 5 mars, a été acquise par l'entrepreneur Sina Estavi, basé en Malaisie. La vente a été rendue possible par l'émergence d'un nouveau format numérique, le "NFT", pour non-fungible token ou jeton non fongible. Il permet d'associer à tout objet virtuel, qu'il s'agisse d'une image, photo, animation, vidéo, ou morceau de musique, un certificat d'authenticité.

Ce certificat est théoriquement inviolable et ne peut pas être dupliqué. Il est conçu grâce à la technologie dite de la "blockchain", qui sert de base aux cryptomonnaies comme le bitcoin. Jack Dorsey a d'ailleurs vendu son tweet en ethereum (ou ether), une cryptomonnaie, et non en dollars. Seul l'auteur du tweet peut le vendre sous forme "NFT" après vérification, selon Valuables, qui a été créé en decembre 2020 et n'a pas de lien capitalistique avec Twitter.

>> A lire aussi - La start-up de Jack Dorsey, le PDG de Twitter, achète 50 millions de dollars en bitcoins

Après la vente, le tweet lui-même reste visible par tous, tant que Jack Dorsey ou Twitter le laissent en ligne. Valuables conserve 5% du produit de la vente, le reste allant au vendeur, a indiqué à l'AFP un (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Veolia pourrait poursuivre les administrateurs de Suez en justice
Vaccin Covid-19 : AstraZeneca a pu se servir de données "obsolètes", s’inquiète le régulateur des Etats-Unis
Rafale, Samp/T... la promesse de Florence Parly à la Suisse
Covid-19 : un cocktail de traitements Roche - Regeneron suscite l’espoir
Une analyste prédit un énorme bond pour les actions Tesla