La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 416,27
    -717,16 (-1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Le patron de Samsung comparait pour injections illégales de propofol

·1 min de lecture

Le vice-président de Samsung Electronics, un des premiers fabricants de smartphones et de puces au monde, est accusé d'avoir régulièrement reçu ces injections dans une clinique de chirurgie esthétique à Séoul en 2017 et 2018. Le propofol est un médicament anesthésique notamment utilisé dans les services de réanimation et qui est parfois consommé de façon récréative. C'est une surdose de ce produit qui a notamment causé la mort de Michael Jackson en 2009. La 297e plus grosse fortune au monde, selon Forbes, avait écopé en juin, sans comparaître, d'une amende de 50 millions de wons (37.000 euros). Elle a été fixée par le bureau du procureur du Séoul dans le cadre d'une procédure permettant d'éviter un procès, les injections illégales de propofol étant considérées comme un délit mineur. Il a finalement été ordonné qu'il soit jugé par un tribunal.

Vêtu d'un costume d'affaires gris foncé et le visage couvert d'un masque, M. Lee n'a fait aucune déclaration à son arrivée au tribunal, situé dans un quartier du centre de Séoul. Devant la cour, le parquet a requis une amende de 70 millions de wons (50.000 euros), selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Les avocats de M. Lee ont soutenu que cette susbtance lui avait été administrée pour des raisons médicales. "Elle a été prescrite conformément à la procédure médicale par un médecin pendant le traitement de Lee", ont-ils affirmé dans un communiqué. Samsung Electronics s'est refusé à tout commentaire. M. Lee Jae-yong a été libéré de prison (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Planet sushi : le plan de continuation examiné jeudi
CAC 40, Wall Street… gare en Bourse à l’inflation et au Covid-19 : le conseil du jour
Un train autonome est testé pour la première fois en Allemagne, la SNCF vise 2023
Swile rejoint le petit club des licornes françaises
Pétrole : un risque d’emballement à 99 dollars sur le baril WTI ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles