Marchés français ouverture 5 h 56 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 730,72
    -416,79 (-1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    41 292,93
    -6 433,39 (-13,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,40
    -198,43 (-12,69 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Votre patron pourrait vous imposer plus de jours de congés

·1 min de lecture

C'est une piste étudiée par le ministère du Travail qui risque de faire grincer des dents de nombreux salariés. Lors d'une réunion organisée en visioconférence avec les partenaires sociaux, lundi 12 avril, la possibilité pour un patron d'imposer huit jours de congés contre six, actuellement, serait revenue sur la table, rapporte Le Monde, mercredi 14 avril.

Un aménagement du code du travail qui ne serait que provisoire alors que de nombreuses entreprises subissent depuis de longs mois la crise sanitaire. Cette piste, si elle est validée, devra faire l'objet d'un accord de branche ou d’entreprise. Comme le rappelle Ouest-France, selon l’ordonnance du 25 mars 2020, dont l’application est étendue jusqu’au 30 juin, les patrons peuvent choisir la date "de prise" de congés, dans la limite de six jours ouvrables. Ce nouvel assouplissement concernerait vraisemblablement les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie-restauration, dont les salariés, en chômage partiel depuis plusieurs mois, ont accumulé un gros reliquat de jours de congés.

>> A lire aussi - Congés payés : votre entreprise peut-elle bénéficier de l’aide exceptionnelle de l’État ?

Au cours de cette réunion, d'autres dispositions temporaires ont également été étudiées. C'est le cas notamment du nombre maximal de renouvellements de CDD ou de missions d'intérim ou encore des facilités provisoires de prêt de main-d’œuvre entre deux sociétés. Ces aménagements provisoires du code du travail visent à "accompagner" le retour à la normale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En Martinique, l’offre de Pôle emploi pour un "responsable blanc" fait polémique
Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé
Entreprendre : voici comment faire de votre nom une marque déposée
Formation : combien de chômeurs et de jeunes ont profité du plan d’investissement dans les compétences ?
Infirmiers, aides-soignants… ces revalorisations salariales qui vous attendent dans le cadre du Ségur de la santé