La bourse ferme dans 1 h 27 min

Le patron du Medef prend la défense de BlackRock, accusé d'avoir influencé la réforme des retraites

1 / 2

Le patron du Medef prend la défense de BlackRock, accusé d'avoir influencé la réforme des retraites

Au centre depuis plusieurs semaines d'une polémique autour de son rôle supposé dans la réforme des retraites, BlackRock a reçu le soutien du patron du Medef. Invité ce lundi sur BFM Business dans l'émission Good Morning Business, Geoffroy Roux de Bézieux a estimé que la polémique à l'encontre du géant américain de la gestion d'actifs était "inutile et idiote".

La réforme des retraites "reste à 99% par répartition. On a fait ce choix. Et, en fait, c'est très difficile de passer d'ailleurs d'un système à l'autre (d'un système par répartition à un système par capitalisation, NDLR). Que la retraite par capitalisation se développe en France, peut-être. Mais, admettons qu'elle augmente de 50%, ce qui est énorme. Ça fera trois milliards d'euros supplémentaires (par an, parmi l'argent versé aux retraités, NDLR) sur un total de retraites de 300 milliards. Ça fait 1%. Donc restons honnête cette polémique est à la fois inutile et idiote", a ainsi jugé le président de l'organisation patronale.

"Premier poste de dépenses sociales (publiques et privées), les pensions de retraite représentent 314 milliards d’euros en 2017, soit 13,7 % du produit intérieur brut (PIB). Elles correspondent pour l’essentiel aux régimes légalement obligatoires ; la retraite supplémentaire, qui regroupe tous les produits gérés par des sociétés d’assurances, des mutuelles ou des institutions de prévoyance, ne représente que 2 % du total des prestations...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi