Publicité
La bourse ferme dans 6 h 58 min
  • CAC 40

    8 005,83
    +73,22 (+0,92 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 941,19
    +24,20 (+0,49 %)
     
  • Dow Jones

    37 798,97
    +63,86 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0645
    +0,0024 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    2 401,40
    -6,40 (-0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 764,21
    +296,98 (+0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,98
    -0,38 (-0,45 %)
     
  • DAX

    17 841,67
    +75,44 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    7 846,44
    +26,08 (+0,33 %)
     
  • Nasdaq

    15 865,25
    -19,77 (-0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 051,41
    -10,41 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    37 961,80
    -509,40 (-1,32 %)
     
  • HANG SENG

    16 251,84
    +2,87 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2473
    +0,0045 (+0,36 %)
     

Patron, vous avez fait faillite ou choisi de fermer votre entreprise ? Racontez-nous !

Colors Hunter - Chasseur de Couleurs / Getty

L'entreprenariat n’est pas seulement fait de success story. Et pour cause : 51 555 chefs d’entreprise ont mis la clé sous la porte en 2023, un chiffre en hausse de 33% par rapport à l’année précédente. Principaux concernés : les secteurs du bâtiment et de la restauration, sous perfusion depuis la crise sanitaire. A grand renfort de prêts garantis par l’Etat (PGE) et de reports de charges, le gouvernement avait efficacement limité la casse et le nombre de défaillances d’entreprise en 2020. Cette année-là, «seulement» 33 000 patrons avaient fermé boutique.

Mais l’hémorragie n’a pas été contenue très longtemps. Les difficultés de recrutement dans certains secteurs, comme la restauration ou l’hôtellerie, couplées à une inflation galopante, ont eu raison de la santé de nombreuses entreprises… mais également de la motivation de certains patrons, qui, fatigués de se battre, choisissent parfois de cesser leur activité de leur propre chef. Car si les avantages de se mettre à son compte - devenir son propre patron, gagner plus potentiellement - sont alléchants, le retour au salariat offre quelques compensations : stabilité de l’emploi, libération des contraintes liées à la gestion du personnel, moindre stress….

Dans ce contexte, Capital lance un appel à témoins. Patron, vous avez récemment mis un terme à votre aventure entrepreneuriale ? Racontez-nous ! Capital vous donne la parole avec cet appel à témoignages, qui resteront, si vous le souhaitez, anonymes. Si vous désirez faire part de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Egalité hommes-femmes : «Faisons émerger une génération de cheffes d’entreprise»
Reset day : vous déconnecter au travail et être injoignable le temps d’une journée peut-il vous sauver ?
CPF : gros couac autour de la participation financière qui sera imposée aux salariés
Travail : ils ont voulu devenir chef avant de renoncer, ils racontent pourquoi
«Je ne fais pas de l’argent pour l’argent» : Ryann, 18 ans, chef d’entreprise depuis… 2 ans