PATRIMOINE ET COMMERCE se rapproche de Foncière Sepric


(AOF) - Patrimoine & Commerce et les deux principaux actionnaires de Foncière Sepric, Philippe Vergely et Bernard Robbe, détenteurs respectivement avec leur famille de 38,58% et 23,90% du capital, ont signé un accord prévoyant l'apport concomitant, sous certaines conditions, de leurs actions Foncière Sepric à Patrimoine & Commerce.


Les apports d'actions Foncière Sepric devraient intervenir avant le 31 décembre 2012 et seraient rémunérés d'une part par l'émission d'actions nouvelles Patrimoine & Commerce à jouissance courante sur la base d'une parité de 32 actions Foncière Sepric pour 17 actions Patrimoine & Commerce et d'autre part par une soulte égale à 0,91 euro par action apportée.

Préalablement consultés, le Conseil de surveillance de Patrimoine & Commerce a marqué son approbation sur ce projet et le Conseil d'administration de Foncière Sepric l'a accueilli favorablement.

Grƒce à ce rapprochement, Patrimoine & Commerce deviendrait la 1ère foncière française cotée spécialisée dans les parcs commerciaux périurbains, avec un patrimoine de plus de 500 millions d'euros réparti sur l'ensemble du territoire national.

Commentant cette annonce, Christophe Clamageran, gérant de Patrimoine & Commerce a déclaré "Dans un contexte économique durablement dégradé où la recherche du prix devient une logique de consommation, c'est une classe d'actifs qui devrait connaître un réel développement. Ce rapprochement avec Foncière Sepric permettra à Patrimoine & Commerce, de franchir une étape significative vers notre objectif de détenir un patrimoine de 1 milliard en 2016".



AOF - EN SAVOIR PLUS


LE SECTEUR DE LA VALEUR

Immobilier
Selon les perspectives des notaires de France, les prix ne devraient baisser que faiblement en 2012. Un scénario catastrophe, marqué par un effondrement des prix, est donc écarté. Les prix devraient être encore soutenus par des taux de crédit immobilier assez faibles (en moyenne inférieurs à 4%). A Paris intra-muros l'évolution des prix dans l'ancien pourrait être très légèrement négative sur un an. Pour le moment l'analyse des avant-contrats confirme une baisse des transactions, qui devrait favoriser une hausse modérée des prix dans la capitale. Dans les grandes villes dynamiques de province, les prix des appartements devraient légèrement baisser sur l'année. Les autres marchés, où la demande est moins forte, devraient afficher une baisse annuelle des prix comprise entre 5 et 10%. Les prix des maisons devraient davantage reculer, la baisse pouvant être comprise entre 5% et 15%.