La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 386,24
    -467,79 (-2,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    527,71
    -9,19 (-1,71 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Patrick Puy va devenir le nouveau directeur général de Go Sport

Photo and Co

Ancien patron d'entreprises en difficulté, comme Vivarte, le spécialiste en restructuration Patrick Puy a été appelé à la rescousse de la chaîne de magasins Go Sport par son actionnaire principal HPB, détenu par le bordelais Michel Ohayon. Patrick Puy doit prendre ses fonctions de directeur général mercredi, alors que l'enseigne basée à Sassenage a rendez-vous le 16 janvier devant le Tribunal de commerce de Grenoble. Le 21 décembre, un juge enquêteur a été nommé pour "faire un état précis de la situation financière" du groupe.

La mission du dirigeant d'entreprise de 67 ans, fixée par HPB (Hermione, People & Brands) dans le communiqué annonçant sa nomination, est de "poursuivre la nécessaire transformation de Go Sport" grâce à sa "solide expérience dans la mutation des entreprises". Le polytechnicien a notamment dirigé Brandt-Moulinex en 2001, TDF France en 2010, Arc International en 2013 et enfin Vivarte en 2016.

En 2021, il avait créé Equerre Capital Partners, un fonds de retournement devant "remettre les entreprises d'équerre", comme il l'expliquait en novembre 2021 aux Echos. HPB espère en outre que le dirigeant, "rompu au dialogue social en entreprise", s'attachera "tout particulièrement à renforcer la confiance des collaborateurs de Go Sport, notamment à la suite des informations erronées, infondées ou dénigrantes récemment diffusées".

Les quelques 2.000 salariés et leurs représentants syndicaux ont récemment tiré la sonnette d'alarme concernant l'avenir de leur entreprise, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

2023 sera-t-elle l’année de l’or ? Le conseil Bourse
Le pétrole rechute, l’explosion des cas de Covid-19 en Chine inquiète : le conseil Bourse
ITA Airways : vers une entrée à son capital de Lufthansa ?
CAC 40 : la Bourse plombée par la Chine, l'Europe souffrira de la guerre en Ukraine en 2023 selon le FMI
William Saurin, Garbit, Panzani... Face à l'explosion des prix de l'énergie, Cofigeo arrête sa production