La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 553,07
    +249,12 (+1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Patrick Puy prend les rênes des magasins GoSport

© Romain Longieras/Hans Lucas via AFP

Certains voient en lui un sauveur, d’autres un nettoyeur. Patrick Puy, 67 ans, a laissé sa marque sur une kyrielle d’entreprises en difficulté dont Moulinex, Spir, Kidiliz et Vivarte. Depuis le 4 janvier, il officie chez Go Sport. La filiale de HPB (dans le giron du groupe de Michel Ohayon), attend les conclusions du tribunal de commerce de Grenoble sur sa situation financière le 16 janvier. Cette mission occupera-t‑elle Patrick Puy à temps plein alors qu’il s’échine à lever des capitaux pour son fonds de retournement Equerre Capital Partners depuis septembre 2021 ? Associé à Pascal Lebard, 61 ans, croisé chez Vivarte, il espère toujours réunir 300 millions d’euros.


Retrouvez cet article sur LeJDD