La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1878
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    34 757,88
    +1 049,24 (+3,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,68
    +0,06 (+0,08 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3911
    -0,0047 (-0,34 %)
     

Le pastis, remède contre la Covid-19 ? La réaction amusante du fabricant de la boisson

·1 min de lecture

"Le premier soir, j’ai pris un verre ballon. Le deuxième soir, un verre à Ricard. Là, ça allait beaucoup mieux et au bout de trois jours, j’étais guéri" : mardi 18 mai 2021, Philippe de Villiers affirmait sur CNEWS dans l'émission L'heure des pros avoir été guéri de la Covid-19 par Didier Raoult... grâce au pastis ! "C’est peut-être l’anis, je n’en sais rien", avait même ajouté l'ancien député. Face à la gronde de nombreux médecins, Philippe de Villiers avait alors envoyé un SMS au célèbre professeur, dont l'IHU a été perquisitionné, pour lui préciser qu'il s'agissait de "second degré". Pour autant, de nombreuses personnes avaient pris son discours au sérieux et la nouvelle avait été très commentée sur les réseaux sociaux. À tel point que même le groupe Pernod-Ricard, qui produit deux des plus grandes marques de cet alcool anisé, a dû réagir et démentir les propos de l'homme politique.

Lundi 14 juin 2021, Alexandre Ricard, président-directeur général du groupe Pernod-Ricard depuis 2015, était l'invité de C à Vous sur France 5. Dès son arrivée sur le plateau, Anne-Elisabeth Lemoine lui a demandé ironiquement s'il savait qu'il fabriquait "un médicament miracle contre la pandémie". Amusé, le chef d'entreprise a alors répondu : "Absolument pas, et je pense que c'était une boutade". Plus sérieusement, Alexandre Ricard a ajouté : "C'est du bon sens quand même. J'ose imaginer que les Français (ont compris) que le pastis n'a rien à voir avec la Covid". Une mise au point visiblement nécessaire, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles