Marchés français ouverture 50 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 179,71
    -428,88 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2132
    -0,0021 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 046,06
    +32,25 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    47 130,27
    +1 497,19 (+3,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 552,17
    +1 309,49 (+539,60 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Passoires thermiques : à peine votée, l’interdiction de location inquiète déjà les propriétaires

·1 min de lecture

Haro sur les passoires thermiques ! Cette semaine, les députés ont adopté à l’Assemblée nationale le titre “Se loger” du projet de loi climat et résilience, issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Ce chapitre comporte différentes mesures visant à résorber le nombre de passoires thermiques. Parmi elles, l’interdiction d’augmenter le loyer dans ces logements, ou encore l’obligation de réaliser un audit énergétique lors de leur vente. Mais surtout, les députés ont définitivement adopté le calendrier progressif d’interdiction de mise en location des logements classés F et G, à horizon 2028. Pour rappel, la première échéance interviendra en 2023. Dès lors, tous les logements dont la consommation d’énergie dépasse 450 kWh d’énergie finale par an et par mètre carré (environ 90.000 biens concernés) seront interdits de location. Puis ce sera au tour de l’ensemble des logements étiquetés G en 2025, puis les logements F en 2028. Rappelons tout de même que la mesure doit encore être validée par les sénateurs. Mais il y a de fortes chances pour que ce soit le cas.

>> A lire aussi - Propriétaires, pourquoi il est désormais indispensable de conserver vos justificatifs de travaux

Au total, près de 1,7 millions de logements mis en location devront donc être rénovés par les bailleurs d’ici 2028. Soit plus de 20% du parc locatif privé (7,3 millions de logements) ! Mais une question se pose désormais : seront-ils vraiment en capacité de réaliser ces travaux ? Pour le gouvernement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une brigade du silence bientôt déployée à Marseille pour surveiller les locataires d'Airbnb
Le plafonnement des loyers annulé par la justice… à Berlin
Estimé à plus de 2 millions d’euros le "joyau des Hautes-Alpes" finalement vendu pour… 600.000 euros !
Des marchands de sommeil transforment des bureaux en logements insalubres
En colère contre un promoteur immobilier, le maire de Marseille se déplace en personne sur le chantier