Marchés français ouverture 8 h 42 min
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1029
    +0,0163 (+1,50 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 533,41
    +413,85 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,70
    +296,03 (+121,98 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

Passoire thermique : quels sont les logements interdits de location au 1er janvier 2023 ?

interdiction location passoires thermiques
interdiction location passoires thermiques

Sale temps pour les « passoires énergétiques », ces logements classés F ou G au diagnostic de performance énergétique (DPE). En effet, les biens les plus mal notés vont désormais être soumis à différentes sanctions. Ainsi, à partir du 1er janvier 2023, les logements les plus énergivores, c'est-à-dire consommant plus de 450 kWh d'énergie finale par m² et par an, aussi appelés « G+ », ne pourront plus être mis à la location, sauf à faire des travaux de rénovation énergétique. Suivront ensuite les logements classés G en 2025, puis ceux classés F en 2028.

Des interdictions qui pourraient peser très lourd sur le parc immobilier français. Selon une étude menée par l'Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE), 5,2 millions de logements, sur les 30 millions de résidences principales que compte la France, sont classés F ou G, soit 17,3% du parc.

140 000 biens concernés par l'interdiction

Mais alors, combien de logements vont être concernés par l'interdiction de location au 1er janvier prochain ? Dans un article, Capital fait état de « 510 000 logements classés G+, soit 10% des passoires thermiques recensées en France. » Mais ces logements sont en fait en majorité des maisons habitées par des propriétaires occupants. Toujours selon l'ONRE, « seulement » 140 000 biens mis en location par des particuliers dépassent aujourd'hui ce seuil et pourraient donc être exclus du parc s'ils ne sont pas rénovés.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Société Générale : ce qui va changer pour les clients Crédit du Nord en 2023
- Retraite : ces hausses de pension qui vous attendent pour 2023
- Coupure de courant : puis-je être indemnisé après 48h sans électricité ?