Marchés français ouverture 6 h 12 min
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 422,18
    +39,62 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0878
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    22 487,59
    -201,31 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    21 790,32
    +158,12 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,02
    +21,01 (+4,06 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     

Passoire thermique : votre logement est-il concerné par l’interdiction de location ?

Les logements très énergivores (catégorie G) sont désormais interdits à la location, pour tout nouveau bail ou nouvelle reconduction de celui-ci. Des travaux de mise en conformité sont nécessaires pour ces passoires énergétiques.

Ils sont surnommés « passoires thermiques » ou « passoires énergétiques » : ces logements sont si mal isolés, du fait de leur conception, qu’ils ne peuvent pas être chauffés correctement sans entraîner une surconsommation énergétique (de même, ils peuvent laisser entrer excessivement la chaleur). Pour les locataires dans cette situation, il faut alors choisir entre confort minimal de vie ou facture excessive.

Le statut des passoires thermiques a changé depuis le 1er janvier 2023, comme convenu dans la loi « Climat et résilience ». La location de ces appartements ou maisons trop énergivores est dorénavant interdite. C’est une seconde étape, après le gel des loyers qui s’appliquait déjà depuis l’été 2022.

Source : Pexels
Source : Pexels

L’objectif de la loi est double :

  • Accélérer la rénovation des logements « pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 — le bâtiment représentant un quart des émissions annuelles de la France » ;

  • Permettre que les Français et Françaises « vivent dans des logements décents où

[Lire la suite]