La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    41 335,33
    +462,50 (+1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,51 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

Passage à tabac de Yuriy : Valérie Pécresse veut une "police municipale armée"

·1 min de lecture

Le 15 janvier dernier Yuriy, 15 ans, a été passé à tabac par un groupe de jeunes et laissé pour mort dans le 15e arrondissement de la capitale. Sorti du coma, il est depuis hospitalisé dans un état grave. A ce jour, aucune interpellation n'a encore eu lieu mais les enquêteurs privilégient la piste d'une règlement de comptes entre bandes rivales, un phénomène très connu par leurs services à Paris. Valérie Pécresse, la président de la région Ile-de-France, était l'invitée ce lundi d'Europe Matin. Elle s'est insurgée face à cette ultra-violence et a réclamé une meilleure réponse judiciaire.

"L'Etat doit donner les moyens aux villes de se protéger"

"Je les appelle les nouveaux barbares et ça fait des années que je dénonce ce phénomène récurrent, puissant, de guerre de bandes avec des agresseurs et des victimes de plus en plus jeunes" a-t-elle assuré. Pour la présidente de la région Ile-de-France, il est nécessaire d'enrayer cette spirale de l'ultra-violence, et donc d'agir : "Nous devons avoir une prise de conscience nationale. La chaîne de sécurité est beaucoup trop faible sur ces actes et toute une série d'éléments doivent être mis en cohérence, à commencer par la présence policière".

>> Retrouvez l'interview politique en replay et en podcast ici

Pour Valérie Pécresse, la réponse de l'exécutif doit forcément passer par la mise en place d'une police municipale armée : "On a besoin aujourd'hui, en complément de la police nationale qui a beaucoup d'autres choses à faire, de ...


Lire la suite sur Europe1