La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 846,05
    -270,35 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 769,50
    +8,21 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1843
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 335,11
    +980,93 (+3,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    975,47
    +48,70 (+5,26 %)
     
  • S&P 500

    4 408,01
    -15,14 (-0,34 %)
     

Pass sanitaire: les restaurateurs tentent d'arracher un assouplissement de l'obligation en terrasse

·2 min de lecture

L'Union des démocrates et indépendants (UDI) a déposé un amendement jeudi dans l'espoir de modifier le projet de loi sanitaire qui imposera le pass sanitaire dès aout dans les restaurants et bars. Les représentants du secteur demandent à ce que le pass sanitaire soit facultatif en extérieur.

À la suite des , incompréhension et craintes règnent chez les restaurateurs. Le gouvernement va rendre obligatoire l'utilisation du pass sanitaire pour se rendre dans les cafés, bars et restaurants français à compter du mois d’août. Une mesure décidée après une reprise des cas de , notamment en raison de la progression du variant Delta en Hexagone. Mais encore faut-il que le projet de loi sanitaire, examiné en Conseil des ministres lundi 19 juillet, soit validé par les députés le lendemain. Et justement, pour espérer le modifier et faire entendre la voix des représentants du secteur de la restauration, un amendement a été déposé par l’Union des démocrates et indépendants (UDI) dans la soirée du jeudi 15 juillet. Après une concertation entre les syndicats de la profession, ces derniers demandent au , via cet amendement, de rendre le pass sanitaire facultatif en extérieur. "Il faut que l’exécutif soit cohérent", dénonce Hubert Jan, président de la branche restauration de (UMIH). Selon lui, l’obligation d’un pass sanitaire pour les lieux accueillant du public en intérieur peut s’avérer nécessaire pour lutter contre la propagation du Covid-19, mais pas en terrasse, lieu où le virus circule moins.

Lire aussi

"Ça hurle dans les chaumières"

Pour s’assurer que le pass sanitaire sera respecté dans les lieux de restauration, le gouvernement envisage de. "Ça hurle dans les chaumières depuis qu’on l’a appris", confie Hubert Jan. "C’est le client qui doit se responsabiliser et être sanctionné en cas non-respect du pass sanitaire, pas nous !", s’indigne-t-il. À noter qu'un client n'ayant pas de pass sanitaire valide pourra être verbalisé à hauteur de 135 euros. Pour les restaurateurs, pas question de jongler entre le costume de cuisinier et de policier. "On va passer notre temps à se bagarrer avec nos clients". Dans l'amendement envoyé à Matignon jeudi soir, les syndicats demandent ainsi à ce que les contrôles soient effectués par le gouvernement pour assurer le bon respect de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles