La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 626,02
    -125,30 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1733
    -0,0039 (-0,33 %)
     
  • Gold future

    1 753,30
    -3,40 (-0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    40 594,88
    -607,15 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 208,57
    -16,97 (-1,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,12
    -0,49 (-0,67 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 071,38
    -110,55 (-0,73 %)
     
  • S&P 500

    4 445,13
    -28,62 (-0,64 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3753
    -0,0043 (-0,31 %)
     

Pass sanitaire : Olivier Véran répond à ceux qui estiment que la France est devenue une « dictature »

·1 min de lecture

La mise en place d'un pass sanitaire obligatoire dans certains lieux a divisé les Français. Il y a ceux qui militent en faveur d'une vaccination obligatoire et qui soutiennent l'allocution présidentielle d'Emmanuel Macron du 12 juillet dernier. D'autres, au contraire, fustigent la décision du chef de l'État à l'image de certains influenceurs comme Kim Glow, Mélanie Da Cruz ou encore Inès Loucif. Face à ce désaccord au sein de l'Hexagone, Olivier Véran a pris la parole. Le ministre de la Santé a répondu aux questions des internautes auprès de nos confrères du Parisien, vendredi 23 juillet 2021. Quand l'un d'entre eux se demande si le pass sanitaire présente quelques incohérences, l'homme politique répond sans langue de bois. "Nous nous en serions bien passés si le contexte était différent" réplique-t-il. Et de nuancer : "Je suis un citoyen français, un médecin. L’idée de conditionner l’entrée d’un restaurant, d’un bar, d’un théâtre à un statut vaccinal ou sanitaire ne me plaît pas mais on n’a pas le choix !"

Olivier Véran laisse entendre que ce dispositif est un moyen efficace afin "d'éviter un nouveau confinement et une catastrophe sanitaire". Le médecin neurologue regrette que la campagne de vaccination n'ait pas été plus rapide avant l'augmentation des cas contaminés au variant Delta. Toutefois, pour ce dernier, il n'est pas question d'évoquer un régime dictatorial. "Si on était en dictature" estime-t-il, "je ne passerais pas des jours et des nuits à débattre de milliers d’amendements (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Marion Rousse aux anges : la consultante sportive va enfin reprendre du service
François Berléand (Le Grand Quiz) : son comportement sur la route lui a valu une grosse frayeur
PHOTO Maeva Ghennam en bikini ultra sexy, elle célèbre la fin du tournage des Marseillais
Beverly Hills : pourquoi la première scène d'amour entre Shannen Doherty et Luke Perry a choqué les États-Unis
PHOTO Familles nombreuses : Cindy Van Der Auwera annonce une triste nouvelle, un mois seulement avant son mariage avec Sébastien

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles