La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 779,55
    +283,05 (+0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Pass sanitaire obligatoire : quels risques pour les salariés qui ne le présentent pas ce lundi ?

·1 min de lecture

Le pass sanitaire obligatoire pour de nombreux salariés entre en vigueur ce lundi 30 août, comme le prévoit la loi du 5 août sur la gestion de la crise sanitaire. De nombreux secteurs recevant, ou étant en contact avec du public, doivent se plier à cette nouvelle règle : restaurants, bars, salles de sport, théâtres, transports publics, bibliothèques, cinémas, hôtellerie, centres commerciaux de plus de 20.000 m², foires ou encore grands salons… plus d'1,8 million de Français sont concernés. C'est aux employeurs en revanche de vérifier la validité du pass sanitaire. À défaut de contrôle, au bout de trois reprises, ils s'exposent à un an de prison et 9.000 euros d'amende.

Pour ces personnes concernées, qu'elles soient d'ailleurs salariées, bénévoles ou intérimaires, toutes doivent avoir un pass sanitaire valable à savoir : une vaccination complète (deux doses) datant d'au moins sept jours, un test PCR ou antigénique de moins de 72 heures ou un certificat de rétablissement de moins de six mois et de plus de deux semaines si vous avez été contaminé par le Covid-19.

>> A lire aussi - Le pass sanitaire pourrait rester en vigueur au-delà du 15 novembre, annonce Olivier Véran

Que se passe-t-il en revanche si le salarié n'est pas en mesure de présenter un pass valide ? Comme Capital le précisait le 25 août dernier, dans un premier temps, il pourra poser des congés ou prendre des RTT en accord avec son employeur. À ce moment-là, il pourra continuer à être payé. Mais dès que cela ne sera (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Télétravail : les règles seront (enfin) assouplies au 1er septembre
10 questions (assez) faciles pour tester votre orthographe : la suite !
Fan de viennoiseries ? Ce job de rêve vous attend
S'associer avec deux seniors, un pari gagnant pour cette entrepreneuse
Les départements où l'emploi résiste le mieux depuis le début de la crise sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles