La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 793,10
    +534,78 (+1,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 023,17
    +126,33 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1748
    +0,0052 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    37 359,78
    +480,82 (+1,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 100,19
    -8,74 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    4 450,92
    +55,28 (+1,26 %)
     

Pass sanitaire obligatoire : voici combien de professionnels seront concernés à partir du 30 août

·1 min de lecture

1,8 million. C’est, selon les données communiquées par le ministère du Travail ce mercredi, le nombre de professionnels qui seront obligés de présenter un pass sanitaire valide pour pouvoir travailler à compter du 30 août. Pour rappel, cette obligation a été mise en place dans le cadre de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire, publiée au Journal officiel le 6 août dernier. Tous les employés (salariés, alternants, agents publics, bénévoles, prestataires, intérimaires, sous-traitants) des établissements où le pass sanitaire est exigé auprès des clients seront concernés.

Dans le détail, il s’agit des employés exerçant dans :

Pour que leur pass sanitaire soit valide à partir du 30 août, ces professionnels devront afficher soit un schéma vaccinal complet*, soit un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures, soit un certificat de rétablissement du Covid-19. S’ils ne sont pas en mesure de présenter l’un de ces documents, ils ne pourront plus exercer leur activité. Dans un premier temps, il est prévu de leur permettre de poser, en accord avec leur employeur, des congés payés ou des RTT. Et ce, pour continuer à être payés même s’ils ne sont pas en mesure de présenter un pass sanitaire valide.

Dans le cas où il n’est pas ou plus possible pour ces travailleurs de prendre des jours de congés, alors leur contrat de travail (CDD, CDI, contrat de travail temporaire), et donc leur salaire, seront immédiatement suspendus. “Cette suspension, qui s’accompagne de l’interruption (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Que peut faire un employeur face à un salarié trop longtemps ou trop fréquemment absent ?
Comment personnaliser votre espace de travail peut participer à votre bien-être
Salaires : le Medef s'attend à des hausses "significatives" début 2022
Télétravail : que faire si mes collaborateurs rechignent à revenir au bureau ?
Fonction publique : voici à partir de quand l’indemnité de télétravail sera versée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles