La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 932,57
    -125,95 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    14 711,83
    +51,25 (+0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1816
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 449,74
    +1 187,84 (+3,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    926,53
    -3,40 (-0,37 %)
     
  • S&P 500

    4 394,20
    -7,26 (-0,16 %)
     

Pass sanitaire: Le Maire plaide pour de la "souplesse" pour les adolescents

·2 min de lecture

Bruno Le Maire invité de France Info ce matin réagit aux annonces d'Emmanuel Macron sur l'extension du pass sanitaire. Il appelle à une compréhension et une souplesse pour les adolescents.

Les adolescents, encore rares à être vaccinés contre le Covid-19, méritent de la "souplesse" face à l'extension du , qui deviendra obligatoire cet été dans de nombreux commerces et transports, a jugé mardi 13 juillet "Soyons souples et compréhensifs pour les adolescents", a demandé le ministre sur France Info, au lendemain de l'annonce de , le chef de l'Etat.

Le pass sanitaire, qui témoigne qu'une personne n'est a priori pas atteinte du Covid-19, va notamment devenir obligatoire fin juillet pour entrer dans les lieux de culture de plus de 50 personnes, comme nombre de cinémas. Surtout, la mesure sera étendue début août à de très nombreux cas: restaurants, centres commerciaux, longs trajets en train ou en car...

Le pass sera demandé dès l'âge de 12 ans. Or, les 12-18 ans sont encore peu nombreux à être vaccinés, car ils n'y ont droit que depuis fin juin et doivent recevoir des vaccins en deux doses: Pfizer et Moderna. Cela porte à près d'un mois et demi le délai minimal entre première dose et vaccination effective. "Je plaide que pour les enfants de 12,13 et 14 ans, qui désormais sont inclus dans le pass sanitaire, on fasse preuve de souplesse dans la mise en œuvre, de compréhension", a déclaré Bruno Le Maire.

"Pas un chantage"

Il a toutefois rappelé que l'on peut obtenir un pass sanitaire sans être vacciné. Il faut, pour cela, disposer d'un test PCR négatif, ou d'une attestation prouvant que l'on a déjà été atteint du Covid-19 par le passé et que l'on est donc immunisé. A partir de l'automne, les tests PCR ne seront néanmoins plus systématiquement gratuits, comme c'est actuellement le cas.

L'extension du pass sanitaire pour inciter les Français à se faire vacciner n'est "pas un chantage", a pour sa part estimé mardi , jugeant cette mesure nécessaire pour éviter de "refermer le pays". "Ce n'est pas une sanction, ce n'est pas un chantage. Parce que d'abord, le vaccin est une protection, c'est de la prévention: c'est sûr, c'est efficace, ça sauve des vies, à commencer[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles