La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    41 129,34
    -4 385,50 (-9,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 342,31
    -45,59 (-3,28 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Le pass sanitaire européen franchit une étape clé devant les eurodéputés

·2 min de lecture

Les eurodéputés se sont prononcés en faveur d'un certificat sanitaire européen pour permettre les voyages dans l'UE, mais ont introduit des amendements au texte proposé.

Les eurodéputés se sont prononcés en faveur d'un certificat sanitaire européen pour permettre les voyages dans l'UE, mais ont introduit des amendements au texte proposé qui augurent de négociations ardues avant l'adoption du dispositif que Bruxelles souhaite opérationnel avant fin juin. Le Parlement européen a adopté sa position par 540 voix, contre 119, et 31 abstentions pour un "certificat européen Covid-19", selon les résultats annoncés jeudi 29 avril. Le texte va désormais faire l'objet de discussions avec le Conseil, institution représentant les Etats membres.

Lire aussi

Ce dispositif doit permettre aux Européens d'attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, qu'ils ont passé un test PCR ou antigénique rapide qui s'est avéré négatif, ou encore qu'ils sont immunisés après avoir été infectés. Il s'agit d'établir un cadre commun, alors que plusieurs pays ont déjà commencé à mettre en place des pass sanitaires.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a salué ce vote comme une "étape clé". "Nous soutiendrons et faciliterons une conclusion rapide de ces discussions", a-t-elle tweeté. "Si nous continuons sur notre lancée, je suis convaincu que nous pourrons sauver l'été", a affirmé le commissaire Didier Reynders, en charge du dossier. Mais reste à surmonter des divergences avec les Etats membres.

Pas de restriction supplémentaire pour le Parlement européen

Pour le Parlement européen, les pays de l'UE ne devraient pouvoir imposer aucune mesure de restriction supplémentaire -comme une quarantaine- à l'entrée sur leur sol aux détenteurs d'un tel certificat, tandis que les Etats membres veulent se réserver cette possibilité qui relève de leur compétence.

"Il ne doit pas y avoir de restriction supplémentaire, le certificat doit suffire", a déclaré l'eurodéputé espagnol Juan Fernando Lopez Aguilar (Socialistes&Démocrates), président de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen, lors d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi