La bourse ferme dans 2 h 30 min
  • CAC 40

    6 638,32
    +15,73 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 176,01
    +6,14 (+0,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,1777
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 755,50
    -1,20 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    40 290,23
    -816,25 (-1,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 203,48
    -29,81 (-2,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,33
    -0,28 (-0,39 %)
     
  • DAX

    15 647,74
    -4,01 (-0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,74
    +10,26 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3798
    +0,0002 (+0,01 %)
     

Pass sanitaire : un compromis sur le fil entre députés et sénateurs

·1 min de lecture

La fumée blanche est sortie au sujet de l'épineux dossier du pass sanitaire ! Députés et sénateurs sont en effet parvenus dimanche à un compromis sur ce texte controversé. Les quelques parlementaires réunis en commission mixte paritaire ont acté en début de soirée leur accord, au bout de près de quatre heures de réunion. Sénat puis Assemblée le valideront dans les prochaines heures lors d'ultimes votes.

Parallèlement, l'exécutif continue à pousser la vaccination, dans l'espoir de passer le cap des 40 millions de primo-vaccinés lundi, avec un mois d'avance sur l'objectif initial.De Polynésie, où il est en déplacement, le président Emmanuel Macron a voulu lancer "un message très fort pour appeler chacune et chacun à se faire vacciner" pour se protéger et protéger les autres.

Le Sénat, dominé par l'opposition de droite, a voté une première fois dans la nuit de samedi à dimanche, par 199 voix contre 123, le projet de loi qui prévoit l'obligation vaccinale pour les soignants et l'extension controversée du pass sanitaire. Mais avec d'importantes modifications par rapport au texte approuvé par l'Assemblée nationale, qui ne sont pas du goût du gouvernement.

Députés et sénateurs sont cependant parvenus à un compromis. Ainsi au-delà du 15 novembre, le dispositif de pass ne pourra se poursuivre qu'avec un nouveau vote du Parlement. Les contrôles relèveront de la police administrative et non du pénal dans un premier temps, ont détaillé des sources parlementaires. Il n'y aura finalement pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Premier vol commercial historique entre Israël et le Maroc
L'ex-porte-avion Foch bientôt nouveau temple du luxe sur mer ?
Un bar parisien récompense les personnes vaccinées
"La quatrième vague est bien là" et "il y a aura un impact sur les hôpitaux", prévient le directeur de l'ARS
Pass sanitaire : le projet de loi adopté par le Sénat mais fortement remanié

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles