La bourse ferme dans 15 min
  • CAC 40

    6 639,43
    -62,55 (-0,93 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 159,88
    -35,04 (-0,84 %)
     
  • Dow Jones

    34 741,23
    -23,59 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 753,00
    +3,20 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    36 111,27
    -1 827,77 (-4,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 051,97
    -51,09 (-4,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,59
    +0,29 (+0,40 %)
     
  • DAX

    15 526,94
    -117,03 (-0,75 %)
     
  • FTSE 100

    7 059,70
    -18,65 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    14 988,31
    -63,93 (-0,42 %)
     
  • S&P 500

    4 445,54
    -3,44 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3673
    -0,0047 (-0,35 %)
     

Pass sanitaire: Bruno le Maire met en garde les récalcitrants

·1 min de lecture

En visite à Bayonne, dans les Pyrénées Atlantiques, jeudi, le ministre de l'Economie a promis de sanctionner les restaurateurs qui refusent de contrôler l'application du pass sanitaire.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a envoyé jeudi à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) un message "clair" aux restaurateurs qui "ne veulent pas jouer le jeu du pass sanitaire" : "Ils n'auront droit à aucune aide de l'Etat".

Lors d'une visite destinée à mettre en lumière , le ministre est revenu sur la mise en place du pass sanitaire dans les établissements recevant du public, et notamment les restaurants. "C'est le contribuable qui finance le fonds de solidarité, alors je ne vois pas comment expliquer au contribuable qu'il va financer des gens qui trichent."

Rendez-vous le 30 août

Bruno Le Maire reconnaît toutefois qu'il y a des secteurs pour lesquels "l'application du passeport vaccinal peut poser des difficultés", à l'instar du monde culturel ou des cinémas, "où les chiffres restent inférieurs à ceux attendus".

Il a indiqué qu'une réunion des acteurs concernés aurait lieu le 30 août, pour "regarder le chiffre d'affaires enregistré, secteur par secteur". "Si nous apercevons qu'à cause du pass sanitaire, il y a eu des pertes de chiffre d'affaires, nous soutiendrons ces secteurs", a-t-il assuré.

Concernant d'éventuels abus d'entreprises qui ont bénéficié des aides de l'État depuis le début de la crise, il a en revanche prévenu : "Tous les abus nous les repérons et nous les sanctionnons".

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles