Marchés français ouverture 7 h 28 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1700
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 255,14
    +2 394,96 (+6,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Le pass sanitaire étendu à près de 2 millions de salariés

·2 min de lecture

Ce lundi 30 août marque une nouvelle étape de l'extension du pass sanitaire. Celui ci concerne dès à présent 1,8 millions de salariés de restaurants, cinémas, musées ou encore transports de longues distances.

Nouveau cap franchi lundi: , il est désormaisdans les restaurants, cinémas, musées ou encore les trains grandes lignes.

Jusqu'au 15 novembre, les employeurs devront vérifier la validité des pass de leur personnel en contact avec le public, ainsi que les bénévoles intervenant dans tous "les lieux, établissements, services ou événements" listés par le ministère du Travail, notamment les bars, théâtres, cars ou avions interrégionaux, parcs d'attractions, zoos, foires et certains centres commerciaux.

Lundi matin, une file d'attente s'étirait devant une pharmacie du 6e arrondissement de Lyon, où de nombreux salariés non vaccinés venaient se faire tester. C'est "contraignant de venir tous les trois jours, mais sinon je ne peux pas aller travailler", témoigne Noé Rohnat, 22 ans, prestataire dans une conciergerie. Le pass est validé par un schéma vaccinal complet, un test négatif datant de moins de 72 heures ou une attestation de rétablissement du Covid-19.

Des sanctions

a promis "une semaine de souplesse" avant " pouvant aller jusqu'à la fermeture administrative. À partir du 30 septembre, les salariés mineurs, y compris apprentis, devront aussi être à jour. Les salariés dépourvus de ce sésame pourront prendre des congés, télétravailler, être affectés à un poste ne nécessitant pas de pass ou être suspendus sans solde. "Si au bout de plusieurs semaines", certains salariés "ne sont toujours pas sous pass sanitaire", l'entreprise "rentrera dans un système de suspension du contrat de travail", ce qui est "une décision lourde", a souligné Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) sur Franceinfo.

Selon la direction générale de la Santé, plus de 48 millions de Français ont reçu au moins une dose (71,8% de la population totale) et plus de 43,5 millions bénéficient d'un schéma vaccinal complet.

Obligatoire à la SNCF, pas à la RATP

La SNCF estime que "70% des salariés concernés par le pass sanitaire sont vaccinés" et [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles