Publicité
La bourse ferme dans 6 h 53 min
  • CAC 40

    7 468,41
    -130,22 (-1,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 849,92
    -66,88 (-1,36 %)
     
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0837
    -0,0021 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    2 414,50
    +7,20 (+0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 184,97
    -600,68 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,22
    +1,32 (+0,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,35
    +0,39 (+0,51 %)
     
  • DAX

    18 358,95
    -198,75 (-1,07 %)
     
  • FTSE 100

    8 125,46
    -41,91 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2891
    -0,0018 (-0,14 %)
     

Le Pass Navigo sur l’iPhone va avoir du retard à cause... d'un contrat rédigé en anglais

Nicolas Sandanassamy/Capital

Il y a de la friture sur la ligne entre la RATP et Apple. L'intégration du Passe Navigo sur iPhone, annoncée avec enthousiasme en 2022, semble connaître des retards considérables. Initialement prévue pour l'été 2023, cette fonctionnalité ne devrait finalement pas voir le jour avant début 2024, rapporte Numerama le 29 août 2023. Un tel décalage suscite des interrogations quant aux raisons de ce retard. À l'origine, le projet avait été accueilli avec un grand enthousiasme par Île-de-France Mobilités, l'organisme en charge des transports en commun dans la région parisienne. Un contrat avait été signé avec Apple en février 2022, après de longues négociations. Cependant, des révélations récentes indiquent que le déploiement de cette fonctionnalité a été freiné par des obstacles politiques et administratifs.

Selon des informations de L'Informé, le préfet de la région Île-de-France, Marc Guillaume, s'est opposé au projet d'Apple pour les transports en commun franciliens. Il estimait que le contrat initial comportait des clauses non conformes au droit français en matière de marchés publics. En outre, le préfet a demandé que le contrat, initialement rédigé en anglais, soit traduit en français. Pour faire obstacle à Apple, la préfecture a déposé un recours devant le tribunal administratif de Paris en mars 2023 pour faire invalider le contrat. Cependant, ce recours a été retiré le 21 juillet de la même année, après que des modifications et des clarifications ont été apportées au contrat en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite