La bourse ferme dans 5 h 13 min

Pascal Bruckner: "Il faut fixer l’âge de la retraite à 70 ans"

Emmanuel Macron doit trouver le temps de lire le dernier livre de Pascal Bruckner, Une brève éternité, philosophie de la longévité (Grasset, 256 pages, 19 euros). Non que le jeune quadra président de la République soit concerné personnellement par la thèse qui y est développée : l'essayiste constate que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, nous bénéficions d’un "été indien de la vie" - une nouvelle période de l’existence qui s’ouvre à la cinquantaine et peut durer un demi-siècle encore. Des années volées à la mort durant lesquelles l’homme peut profiter comme jamais. Aimer, philosopher… et travailler.

C’est sur ce point qu’Emmanuel Macron et son quasi-quinqua de Premier ministre trouveront un rare réconfort à la lecture de l’ouvrage. Bruckner s’y révèle de fait un fervent partisan de la . "En Belgique, la retraite sera fixée à 67,5 ans en 2020, pointe l’essayiste. C’est déjà le cas en Allemagne. La réforme Macron devrait donc aller plus loin encore. Si la France veut se distinguer en Europe, il faut fixer l’âge de la retraite à 70 ans."

"Expropriation à la mode soviétique"

Bruckner module certes la proposition provocatrice de quelques bémols. Les métiers pénibles ne seraient pas concernés. Et le volontariat serait de mise pour pousser plus loin la carrière des seniors. Sur la réforme elle-même, il note aussi la légitimité  : "Je comprends qu’ils ne veuillent pas se faire dépouiller : leur caisse de retraite, qu’ils ont abondée seuls, est visée par une tentative d’expropriation à la mode soviétique !" 

Mais pour le reste, pas de doute pour lui : l’allongement de vie doit profiter au travail et le travail consolider l’allongement de la vie. Car il ne s’agit pas de végéter dans un bureau en cochant les cases du calendrier. Dans ces années offertes par surcroît, tout est possible affirme Bruckner : "Une virtualité prématurément refoulée, par exemple le rêve d’une carrière, est relancée" (p.96). "Je suis sur c[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi