Marchés français ouverture 5 h 28 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 278,65
    -114,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0468
    -0,0015 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 432,56
    +195,93 (+1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,53
    +4,06 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

"Partygate": visé par une motion de défiance, Boris Johnson sauve son poste

UK PARLIAMENT/AFP - JESSICA TAYLOR

Visé par une motion de défiance au sein de son parti, le Premier ministre britannique affaibli par des mois de scandale a obtenu le soutien de 211 députés conservateurs, contre 148.

Boris Johnson se maintient à la tête du gouvernement britannique. Visé , le Premier ministre affaibli par des mois de scandale du "Partygate" a obtenu le soutien de 211 députés conservateurs, contre 148, ce lundi 6 juin au soir, d'après Graham Brady, le président du Comité 1922 ayant supervisé le vote.

"(Le vote) ce soir offre une occasion de mettre fin à des mois de spéculation et de permettre au gouvernement de tirer un trait et de passer à autre chose en répondant aux priorités de la population", avait réagi le porte-parole de Boris Johnson dans un communiqué, à l'annonce du déclenchement du vote plus tôt dans la journée. "Le Premier ministre se félicite de l'occasion qui lui est donnée de présenter ses arguments aux députés et leur rappellera qu'il n'existe pas de force politique plus redoutable que quand ils sont unis et concentrés sur les questions qui comptent pour les électeurs."

Un vote plus serré qu'il n'y paraît. S'il a obtenu le soutien de 59% des députés conservateurs, Boris Johnson fait toutefois moins bien que Theresa May, sa prédécesseuse, qui, en décembre 2018, avait été confortée par 63% des élus de son camp lors d'un vote similaire. Elle avait été remplacée sept mois plus tard, ... Cette victoire lui garantit, certes, qu'il ne pourra pas être visé par une autre motion de défiance pendant un an, mais son autorité risque d'en sortir considérablement fragilisée.

Absence de successeur évident

Triomphant dans les urnes en 2019 grâce à la promesse de sortir le pays de l'impasse du Brexit, le dirigeant de 57 ans a longtemps conservé une popularité inoxydable. Malgré l'accumulation des scandales, il s'est maintenu en mettant en avant son rôle moteur dans la réponse occidentale à l'invasion russe de l'Ukraine. Il a aussi été favorisé par l'absence de successeur évident dans les rangs des conservateurs, au pouvoir depuis 12 ans au Royaume-Uni, surtout depuis que l'étoile du[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles