La bourse est fermée

Des particuliers obligés de se mettre aux normes car leurs décos de Noël attirent les voisins

Les décors sont dignes des plus "grands" films de Noël à l'américaine. À Soissons, chaque année depuis trois ans, un couple d'habitants décore leur maison avec pas moins de 9.000 ampoules et 650 mètres de guirlandes. Une sorte de spectacle son et lumière pour faire vivre la magie de Noël et qui attire bien des curieux. Le couple propose même des gâteaux aux visiteurs. Selon les informations de France 3 Hauts-de-France, le domicile du couple attire plusieurs dizaines de personnes chaque week-end de fin d'année.

>> À lire aussi - Marchés de Noël : plusieurs villes françaises dans le Top 20 européen

Seulement voilà, ce couple de Soissonnais a également attiré l'oeil de la mairie de la ville. Le 28 novembre dernier, il a donc reçu un courrier recommandé de la part des autorités locales lui signifiant que, s'il souhaitait pouvoir continuer à recevoir des visiteurs sur sa propriété, alors il devait obtenir une autorisation en tant qu'établissement recevant du public. Et pour décrocher cette autorisation, le couple doit se conformer à certaines normes d'accueil et doit donc équiper sa maison d'une sécurité incendie et d'un accès handicapés, rapporte la chaîne régionale.

"On est couverts !"

Les deux Soissonnais trouvent ces requêtes ridicules. Auprès de France 3, ils indiquent que les visiteurs s'arrêtant devant leur maison "ne rentrent pas à l'intérieur". "Ils ont juste accès au jardin et à l'arrière, ainsi qu'à la pergola pour les gâteaux et le café. Sinon tout est vérifié et sécurisé pour éviter les problèmes d'électricité", explique le couple.

>> À lire aussi - L'incroyable prime de Noël d'une société immobilière américaine à ses salariés

Selon lui, la mairie fait preuve d'un excès de zèle : il s'est renseigné auprès de son assurance et auprès d'un avocat qui lui ont tous deux assuré qu'il n'y avait aucun problème. "On est couverts de chez couverts", affirme le couple. France 3 Hauts-de-France a tenté de prendre contact avec la mairie de Soissons, en vain. Le couple, de son

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Barcelone : les bonnes adresses d'un expat français
Jean-Paul Delevoye : le procureur de Paris met la pression sur la HATVP
Automobilistes attention, cette Seat peut désormais embarquer des radars
Crédit immobilier : ce que vous promettent les courtiers… et ce qu’ils facturent
Forfait box en promo : l’offre ADSL et fibre imbattable de Capital s’achève