La bourse ferme dans 2 h 39 min
  • CAC 40

    5 898,92
    -132,56 (-2,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 441,10
    -73,22 (-2,08 %)
     
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0395
    -0,0049 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    -4,60 (-0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    18 521,68
    -920,29 (-4,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    412,50
    -27,16 (-6,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,16
    -0,62 (-0,56 %)
     
  • DAX

    12 717,22
    -286,13 (-2,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 182,29
    -130,03 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2118
    -0,0004 (-0,04 %)
     

Vers un partage de la « Suisse des semi-conducteurs » pour assurer la paix du secteur ?

ARM puce
ARM puce

Et si l’entreprise ARM, surnommée la Suisse des semi-conducteurs, était partagée entre les grands fabricants de puces ? C’est la piste soutenue par Qualcomm, qui juge que cela permettrait de garantir sa neutralité et protéger son savoir-faire, afin que tout le monde puisse en profiter.

Si aucune entreprise ne parvient à prendre le contrôle d’ARM, pourquoi ne pas se partager le contrôle de cette société britannique, de façon à garantir la neutralité dans le marché des semi-conducteurs ? C’est la piste que trace le patron de Qualcomm, Cristiano Amon, au Financial Times, dans un échange publié le 30 mai.

La suggestion du PDG de Qualcomm, un groupe dont la spécialité est la production de composants électroniques pour l’industrie des télécommunications et le secteur de l’informatique, vient alors que la tentative du rachat d’ARM par Nvidia a fini par échouer début 2022. Des craintes en matière de concurrence étaient apparues ces derniers mois, jetant une ombre sur la réussite du deal.

Et Qualcomm serait prêt à mettre la main au portefeuille, avec d’autres. ARM « est un actif très important et c’est un actif qui va être essentiel au développement de notre industrie [de semi-conducteurs] », a relevé Christiano Amon. Si d’autres firmes du secteur suivent le mouvement, cela pourrait assurer la neutralité d’ARM, qui pourrait continuer à servir tout le marché.

ARM est au centre de la tech

ARM a pour particularité de ne pas fabriquer directement les puces,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles