Marchés français ouverture 8 h 12 min

Partage d’électricité verte : la start-up Beoga va tester son modèle dans le Gard

latribune.fr

La start-up Beoga, issue du projet baptisé "ReTC.io", est actuellement incubée au BIC et chez Ionis 361 à Montpellier. Officiellement créée en octobre 2019, elle déploie un écosystème pour permettre aux fournisseurs d'électricité d'optimiser l'utilisation de leurs réseaux d'énergie renouvelable. Cet outil permet la création d'un nouveau modèle économique avec l'intervention de consommateurs-producteurs.

"Notre solution permet d'optimiser l'auto-consommation collective, mais aussi l'achat et la revente d'énergie entre particuliers, détaille Amaury Pachurka, CEO de Beoga. Les fournisseurs ont également accès aux ressources de production et de stockage chez les utilisateurs."

Un projet pilote initié sur Le Cailar

Le 17 décembre prochain, Beoga lance une première réunion publique sur la commune Le Cailar (30), afin de présenter son projet pilote. Le but sera d'installer un écosystème de ce type sur un ensemble de lotissements de la ville, pour optimiser la consommation selon deux principes : l'échange d'énergie de pair à pair par le pilotage des ressources distribuées, et l'agrégation des capacités de stockage (batterie, voiture électrique..).

Beoga va travailler en partenariat avec Enedis, mais aussi avec le fournisseur d'électricité verte Planète OUI. L'expérimentation devrait démarrer en avril 2020 et se poursuivre pendant un an.

"Notre objectif est de valider nos premières fonctionnalités et de prouver les bénéfices de la solution : une baisse de la facture énergétique pour les consommateurs, l'amélioration de l'investissement pour les petits producteurs qui pourraient réaliser jusqu'à 20 % d'économies, et une meilleure allocation des ressources disponibles pour les fournisseurs ainsi qu'un moyen de pilotage. Concrètement, un producteur/consommateur qui part en vacance, pourrait laisser 50 % de ses capacités de stockage disponible pour le

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


ENR : "La période de ruptures que nous vivons va accélérer les mouvements"
"L’autoconsommation d’électricité sonne-t-elle réellement la fin des réseaux ?"