La bourse ferme dans 22 min
  • CAC 40

    6 780,85
    +34,62 (+0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 159,96
    +15,06 (+0,36 %)
     
  • Dow Jones

    34 974,22
    +181,55 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 804,60
    -9,90 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    32 879,47
    -535,28 (-1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    973,23
    -2,66 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,71
    +0,56 (+0,82 %)
     
  • DAX

    15 734,70
    +42,57 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 111,87
    -11,99 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    14 876,63
    +96,09 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    4 421,82
    +19,16 (+0,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • GBP/USD

    1,3930
    +0,0045 (+0,33 %)
     

Parrot lance un nouveau drone autonome afin d'assurer sa survie

·2 min de lecture

Le fabricant français Parrot sort un nouveau drone autonome Anafi AI afin de renforcer son implantation à destination des professionnels.

Parrot poursuit son plan de vol malgré les turbulences. L'entreprise française a arrêté de produire des drones à perte pour le grand public. Un changement stratégique face à l'ogre chinois Dji bien plus performant sur ce marché. Désormais les Anafi sont conçus pour équiper les armées, les pompiers, la police ou encore les garde-côtes.

Ce nouveau drone Anafi AI a été pensé pour "faire des choses de manière autonome, explique Henri Seydoux, PDG de Parrot. L'inspection des éoliennes ou des tours télécoms, c'est toujours pareil. Il est possible de programmer le drone, il fait son boulot en prenant des photos. Puis avec le logiciel développé, on peut ensuite zoomer à fond pour détecter des éventuels problèmes." Utilisant la 4G, le drone a été pensé "pour être utilisé en endroit non urbain où il n'y a pas de wifi et pas encore de 5G."

Lire aussi

Offensif face à la Chine

Dans la lignée de sa nouvelle ligne très offensive vis-à-vis des concurrents chinois, Parrot insiste sur "l'autre truc très cool, notre cheval de bataille, c'est la sécurisation du vol en termes de cybersécurité. Nous pensons que les drones chinois ne sont pas sûrs." Malgré cela, ces drones Anafi AI seront bien produits... en Chine. "Le lieu de fabrication importe peu, se défend Henri Seydoux. Le logiciel, les puces, la carte SIM, tout est crypté et c'est nous qui avons la clé."

Pour autant Parrot est loin d'être sauvé d'affaire. En moins mauvaise posture qu'il y a un an, Henri Seydoux s'avoue "plus confiant dans l'avenir de l'entreprise" qui emploie 500 personnes, dont 250 en Suisse sur la partie logiciel de drones. Pourtant les pertes se sont accentuées en 2020 à 38,4 millions d'euros après déjà 29,6 millions d'euros de pertes en 2019. La trésorerie continue de fondre, passant sur un an de 125 millions à 85 millions d'euros.

Lire aussi

Il est vital pour Parrot de poursuivre la commercialisation de son drone conçu aux Etats-Unis, Anafi USA, pour séduire les forces armées. "Nous en vendons pas mal, dével[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles