Marchés français ouverture 7 h 7 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 290,00
    -229,18 (-0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    29 757,44
    -40,03 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    700,66
    -34,49 (-4,69 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Sécurité sociale : le Parlement valide un budget 2021 plombé par la crise du Covid-19

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Des déficits vertigineux, encore aggravés en cours d'examen. Le Parlement a adopté définitivement, lundi 30 novembre, un budget 2021 de la Sécurité sociale transformé en gouffre financier par la crise sanitaire liée au Covid-19 et son impact économique. L'Assemblée nationale, à qui il revenait de clore six semaines de procédure parlementaire, a approuvé en lecture définitive le texte par 67 voix contre 39. Le Sénat, dominé par l'opposition de droite, avait rejeté ce projet de loi de financement de la "Sécu" (PLFSS) la semaine dernière, laissant sa validation au nom du Parlement aux seuls députés.

Sur fond de couvre-feu et de reconfinement, les chiffres ont été à plusieurs reprises revus au fil des séances : le déficit pour 2020 passe ainsi de 46,6 à 49 milliards d'euros. Les prévisions pour 2021 sont elles aussi mauvaises, avec un déficit revu à 35,8 milliards d'euros, contre 28 milliards prévus. Covid-19 oblige, les comptes sont écartelés entre de moindres rentrées d'argent, en raison de la crise économique, et des dépenses qui explosent pour les hôpitaux en surchauffe, les tests, les salaires des soignants, etc. Et désormais, la campagne de vaccination qui se profile.

Congé paternité allongé

Tranchant avec ces perspectives difficiles, ce budget offre une avancée largement saluée, en doublant la durée du congé de paternité, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi