La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 077,43
    +40,69 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Le Parlement européen vote la fin des véhicules thermiques pour 2035

Le Parlement européen a approuvé mercredi, malgré une farouche opposition de la droite, la proposition de Bruxelles de réduire à zéro les émissions des automobiles neuves à partir de 2035, n'autorisant de facto que la vente de véhicules électriques. Les eurodéputés, réunis en séance plénière à Strasbourg, ont validé le texte sur la régulation des émissions de CO2 des voitures et camionnettes, qui s'inscrit dans l'ambitieux plan climat de l'UE, par 339 pour (249 voix contre, 24 abstentions). Ce vote serré détermine la position des eurodéputés avant leurs négociations avec les États membres pour finaliser un compromis. Les voitures représentent 12% des émissions de CO2 dans l'UE.

L'objectif du "zéro émission" a fait l'objet d'une âpre bataille dans l'hémicycle, avec un amendement du PPE (droite pro-européenne et première force au Parlement) proposant de viser plutôt une réduction de 90% des émissions automobiles en 2035. Cela aurait permis de poursuivre la vente de voitures hybrides. L'amendement a finalement été rejeté de justesse.

A l'inverse, les Verts, qui voulaient avancer l'interdiction des moteurs thermiques à 2030, n'ont pas non plus convaincu. La droite, qui appelait à prendre aussi en compte le carbone émis pour la production d'une voiture, a par ailleurs échoué à faire passer un amendement promouvant l'usage de "carburants synthétiques" potentiellement plus écologiques que les fossiles.

"Nous fixons un cap clair à l'industrie en soutenant la fin des moteurs thermiques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Porsche : pour moins de 3.000 euros par mois, vous pourrez conduire un modèle différent chaque jour
CARTE. Carburants : où trouver la station essence la moins chère dans votre département ?
Ils escroquaient des acheteurs de voiture sur Leboncoin
Rappel massif de véhicules par le constructeur allemand Mercedes
L'Autopilot de Tesla ferait freiner des voitures sans raison sur l'autoroute

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles