La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 695,24
    -238,15 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Les parkings pourraient-ils être le nouvel eldorado des dark stores?

Antoine Legond

Un décret gouvernemental va permettre d'encadrer davantage l'installation des dark stores, ces entrepôts des entreprises de livraison du e-commerce. Les enseignes du quick commerce cherchent des idées pour continuer à proliférer en ville. Parmi elles, les parkings souterrains.

Quand on rentre dans le parking Indigo de l'île de la Cité, on croit rentrer dans un parking sous-terrain comme les autres. Quelques panneaux verts, des flèches, attirent notre attention. Et puis, quand on descend dans les profondeurs, on remarque des vélos cargos électriques, là où on s'attendrait à trouver des voitures. On prend une petite porte dérobée, sur notre gauche. La lumière s'intensifie, se reflète sur des murs blancs, la température baisse de quelques degrés, des livreurs en polaire passent d'un pas pressé... Nous sommes dans un dark store totalement légal, sur la très chic Ile de la Cité à Paris, mené par mon-marche.fr, filiale de () - la marque préfère toutefois employer le terme d'"atelier de préparation", considérant ne pas relever du domaine du dark store, associé aux acteurs du quick commerce (Getir, Gopuff, Flink...). Le dispositif a de quoi surprendre. Et pourtant, il pourrait se développer, avec la promulgation imminente d'un décret du gouvernement, visant à limiter l'implantation des dark stores, ces entrepôts où les entreprises de livraison du e-commerce rechargent leurs stocks.

Lire aussi

Plus précisément, le décret interdira aux dark stores d'être qualifiés aux yeux des plans locaux d'urbanisme comme des commerces. Ils seront donc de facto considérés comme des entrepôts. La modification aux airs techniques aura en fait des conséquences très concrètes, car elle empêchera aux dark stores de s'installer aux emplacements prévus par les plans locaux d'urbanisme pour les commerces: des emplacements en rez-de-chaussée, en plein centre-ville, dans des rues commerçantes. A , exemple emblématique avec sa centaine de dark stores, le plan local d'urbanisme interdit ainsi aux entrepôts de s'installer dans un immeuble d'habitation. Et si aujourd'hui beaucoup de dark stores, en se qualifiant de commerce, contournent l'obstacle, cela ne sera donc plus possible avec le décret - mis à part si les quick commerçants arrivent via du lobbying express à peser dans[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi