La bourse ferme dans 1 h 29 min
  • CAC 40

    7 161,83
    +29,48 (+0,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,73
    +20,42 (+0,49 %)
     
  • Dow Jones

    34 124,47
    -32,22 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 883,40
    -1,40 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 495,28
    -86,79 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    532,44
    -4,45 (-0,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,00
    +0,86 (+1,11 %)
     
  • DAX

    15 473,72
    +152,84 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 910,22
    +45,51 (+0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,65
    -77,14 (-0,64 %)
     
  • S&P 500

    4 148,03
    -15,97 (-0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2063
    +0,0011 (+0,09 %)
     

Comment Paris veut atteindre 30% de logements sociaux, et pourquoi ça risque d'être compliqué

Alain JOCARD / AFP

Alors qu’elle est déjà une des villes les plus denses au monde, Paris s’est fixé l’objectif d’atteindre 30% de logements sociaux d’ici à 2035. Une aspiration qui devra passer par le rééquilibrage entre l’ouest parisien et le reste de la capitale.

Comment arrêter la fuite des Parisiens? Entre 2014 et 2020, la capitale a perdu 12.400 habitants par an selon l’Insee, et les loyers déraisonnables n’y sont pas étrangers. A ce rythme, la capitale pourrait passer sous la barre des 2 millions d’habitants avant 2060. Pour combattre cet exode, la mairie de Paris veut créer toujours plus de logements, et surtout du logement social.

Ça tombe bien, depuis 2000 et la loi SRU, toutes les communes de plus de 3.500 habitants doivent se doter d’au moins 25% de logements sociaux d’ici à 2025. Paris est largement dans les clous, avec plus de 255.000 logements sociaux, soit 24,2% de son parc si l’on prend en compte les logements sociaux déjà financés. Mais la Ville ne compte pas s’arrêter là et s'est fixé un objectif supplémentaire: 30% de logements sociaux d’ici à 2035. Mais dans la capitale qui est déjà une des villes les plus denses au monde, où va-t-on produire ces nouvelles résidences?

Paris devra mettre les bouchées doubles, car la crise du Covid a plombé le financement et la livraison des logements de logements sociaux. Selon l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), seuls 2.908 logements ont reçu un financement en 2020. Même si la Ville remonte la pente, les premières estimations des chiffres de 2021 tablent sur 3.000 à 4.000 nouveaux logements sociaux financés. Pour atteindre son objectif, la Ville devrait en produire 6.600 chaque année jusqu'en 2035.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’Ouest parisien à la traîne

Mais si Paris fait figure de bon élève de la loi SRU, force est de constater que la répartition des logements sociaux reste très déséquilibrée selon les arrondissements. Quand le XIIIe arrondissement atteint 42,3% avec plus de 38.000 logements sociaux en 2020, le VIIe arrondissement fait pâle figure avec ses 622 logements sociaux, soit 2,2%. Selon l’Apur en 2020, 43% des logements sociaux étaient concentrés dans trois arrondissements: le XVIIIe, le XIXe et le XXe.

“Il y a un héritage historique, avec des logements sociaux longtemps concentrés un[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi