Marchés français ouverture 2 h 59 min
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • Nikkei 225

    27 924,51
    -105,06 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,1292
    -0,0026 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    23 466,39
    -300,30 (-1,26 %)
     
  • BTC-EUR

    43 482,26
    -296,20 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 262,37
    -179,39 (-12,44 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     

Paris et Rome renouent les relations autour du traité Quirinal

·1 min de lecture

Le Premier ministre Jean Castex a rencontré lundi après-midi son homologue italien Mario Draghi au palais Chigi de Rome. Signe de la bonne entente entre la France et l’Italie, un traité renforçant les liens entre les deux pays va bientôt aboutir.

Avec notre envoyé spécial à Rome, Anthony Lattier

Signer le traité du Quirinal avant la fin de l’année est l’objectif que se sont fixés Paris et Rome, a expliqué le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Les deux pays sont d’accord sur les principaux points de ce texte qui renforcera leurs liens dans les domaines économique, culturel, sanitaire ou spatial. Ne reste qu’à trouver la date.

Paris veut s’appuyer sur Rome

Le Premier ministre français Jean Castex a insisté sur l’« excellence » des relations entre la France et l’Italie. Alors que l’Allemagne n’a pas encore son nouveau chancelier, Paris veut s’appuyer sur Rome sur la scène européenne mais aussi sur le dossier libyen.

C’est l’arrivée en début d’année du pro-européen Mario Draghi à la tête du Conseil qui a permis ce réchauffement des relations entre la France et l’Italie après deux années de tensions entre Emmanuel Macron et le gouvernement populiste italien de Mateo Salvini qui avait entrainé le rappel de l’ambassadeur français de Rome en 2019.

Tout va désormais beaucoup mieux, ce que viendra entériner la signature du traité du Quirinal, chantier qui avait été initié au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

À lire aussi : Des crimes de guerre et contre l'humanité ont été commis en Libye, selon une enquête de l'ONU

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles