Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 322,45
    +363,02 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Paris : des rassemblements d’extrême droite interdits samedi et dimanche

AFP or licensors

Une semaine après un rassemblement de l’extrême droite à Paris, qui avait provoqué de vives polémiques, le préfet de police Laurent Nuñez a interdit ce vendredi cinq rassemblements prévus samedi et dimanche dans la capitale.

Parmi les cinq rassemblements interdits, figurent un colloque et une manifestation organisés par l’Action française, ainsi qu’une marche de l’association de militaires « Place d’armes ». Un rassemblement organisé par le mouvement d’Yvan Benedetti, une figure de l’extrême droite, qui devait avoir lieu dimanche en hommage à Jeanne d’Arc, a lui aussi été interdit.

À lire aussi Extrême-droite : les membres du GUD de retour dans les universités

Vêtus de noir, masqués ou cagoulés

Samedi dernier, un rassemblement organisé par le « Comité du 9-Mai », un groupuscule d’ultra-droite avait créé la polémique. La manifestation devait célébrer le 29e anniversaire de la mort d’un militant d’extrême droite, Sébastien Deyzieu, décédé accidentellement en 1994.

Vêtus de noir, masqués ou cagoulés et brandissant des drapeaux parés de symboles de l’ultradroite, près de 600 militants avaient défilé dans les rues de Paris. Les images de cette manifestation autorisée en plein Paris ont créé la polémique. La Première ministre Élisabeth Borne s’est dite « choquée » par les images de cette manifestation de l’ultradroite.

À lire aussi Manifestation de l'ultra-droite à Paris : Gérald Darmanin a demandé aux préfets de les interdire à l'avenir

L’Action Française d...


Lire la suite sur LeJDD