La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0797
    -0,0114 (-1,05 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 637,41
    -270,20 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Paris: le prix ticket de métro pourrait passer de 1,90€ à 2,30€ selon BFM Paris

AFP/Archives - JOEL SAGET

Le ticket de métro parisien pourrait augmenter de 21% selon BFM Paris Île-de-France.

D'après une délibération d'Île-de-France Mobilité (IDFM) consultée et relayée par BFM Paris Île-de-France, le ticket de métro vendu à l'unité pourrait augmenter au 1er janvier 2023. Actuellement à 1,90€, il devrait coûter 2,30€ dès le 1er janvier 2023 soit une hausse de 21%. Le carnet de 10 tickets verrait lui son tarif passé de 14,90€ en dématérialisé à 17,90 €, et de 16,90 € à 20,30€ pour sa version papier. Cette délibération devrait être présentée et soumise au vote le 7 décembre prochain en Conseil d'administration.

Vers un passe Navigo à 100 euros ?

Une situation "critique", "intenable", "explosive" : les sénateurs ont longuement ferraillé mercredi autour des graves difficultés financières d'Ile-de-France Mobilités (IDFM), conjugées à une dégradation dans les transports parisiens. En jeu à ce moment du débat sur le projet de budget pour 2023, la question d'une augmentation du versement mobilités, une taxe sur la masse salariale des entreprises de plus de 11 salariés, à laquelle le ministre chargé des Comptes publics Gabriel Attal s'est déclaré fermement opposé.

Lire aussiLes épineux chantiers qui attendent Jean Castex à la RATP

Réclamée à gauche, cette augmentation a divisé la majorité sénatoriale de droite. Les propositions d'une augmentation de 5% avancées par les sénateurs LR Philippe Tabarot et centriste Vincent Capo-Canellas ont finalement été repoussées par 121 voix "pour" et 208 voix "contre". "On ne doit pas se mettre d'accord sur le dos des entreprises, qui financent à 50% la mobilité transport, parce que personne ne veut entamer le dialogue", a protesté Philippe Dominati (LR).

Mais le cri d'alarme lancé par la présidente LR d'IDFM Valérie Pécresse, qui agite la menace d'un pass Navigo à 100 euros (contre 75,20), a été largement relayé dans l'hémicycle du Sénat. La présidente de région a évalué à 950 millions d'euros les surcoûts d'exploitation des transports franciliens en 2023 en raison de l'explosion prévisible des tarifs de l'électricité. En pa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

VIDÉO - Le prix du sapin de Noël en hausse ?