Marchés français ouverture 5 h 27 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 621,94
    +611,01 (+2,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,1912
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 489,00
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    27 307,57
    -2 669,29 (-8,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    782,93
    -67,41 (-7,93 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Paris-Nice: y aura-t-il vraiment une dizaine de lignes de trains de nuit en 2030?

·2 min de lecture

Jean Castex a embarqué ce 20 mai, gare d'Austerlitz, à bord du train de nuit de 20h52 vers Nice. Il célèbre le grand retour de cette ligne arrêtée fin 2017. Après avoir considéré les trains de nuit trop coûteux et pas assez fréquentés, le gouvernement promet leur relance d'ici à 2030.

L’inauguration du premier train de nuit Paris-Nice ce 20 mai en gare d'Austerlitz à 20h52 . A bord de l’Intercités : le Premier ministre Jean Castex, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou et Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs. Leur arrivée à Nice est prévue aux alentours de 9 heures le lendemain matin, après un arrêt technique à Lyon, puis des arrêts commerciaux à Marseille-Blancarde, Toulon, les Arcs-Draguignan, Saint-Raphaël Valescure et Cannes-Antibes.

Lire aussi

Après des années d’abandon, le gouvernement a donc décidé de relancer les liaisons ferroviaires nocturnes. Mais à quel rythme ? Car si un service de Paris à Tarbes est prévu à la fin de l’année, la carte des trains de nuit reste encore bien vide. Au total, on compte quatre liaisons, en intégrant les deux itinéraires déjà existants : Paris/Briançon (Hautes-Alpes) et Paris/Latour-de-Carol (Pyrénées-Orientales). En 1981, 550 gares étaient desservies par au moins un train de nuit !

Une dizaine de trains à l'horizon 2030

La non rentabilité et le manque de fréquentation des trains de nuit ont longtemps été les arguments phares de la et de l’Etat pour justifier leur abandon progressif. Or depuis 2020, le discours politique a changé, notamment du fait de la prise en compte des enjeux environnementaux et de la nécessité de créer une solution de report à l’aérien.

Il précisait également que le financement des deux nouvelles lignes Paris-Nice et Paris-Tarbes se ferait avec les 100 millions d’euros dédiés . Soit 50 millions d’euros pour le rafraîchissement de cinquante et une voitures de nuit et 50 autres millions pour l’accueil des voyageurs et l’adaptation des ateliers. Mais pour les autres lignes, il devait y avoir un débat budgétaire. Or, pour l’heure, rien à l’horizon.

1,5 milliard d'euros et 5 millions de voyageurs par an

Une étude préliminaire réalisée en décembre 2020 pour le compte du gouvernement est sur le bureau du ministre. Diffu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles