Publicité
Marchés français ouverture 6 h 45 min
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0831
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 970,20
    -799,72 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 504,60
    -21,82 (-1,43 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     

Paris : des militants écologistes aspergent de peinture orange les abords de l'Élysée

Des activistes du climat ont aspergé de peinture les abords de l'Élysée ce mercredi matin, en plein Conseil des ministres. Ils ont rapidement été interpellés par la police. Emmanuel Macron avait appelé en février dernier ces militants à "venir dialoguer" à l'Élysée. Ce rendez-vous n'a pas eu lieu.

Dernière rénovation

Une action à très haute valeur symbolique. Des militants du collectif écologiste Dernière Rénovation, qui dénonce "l'inaction climatique" du gouvernement, ont aspergé de peinture orange la place Beauvau, à proximité de l'Élysée ce mercredi matin, en plein Conseil des ministres.

Ils ont rapidement été interpellés par la police. Face à l'accélération du réchauffement climatique, les actions coup de poing de ce type se sont multipliées ces derniers mois, de la Fondation Louis Vuitton qui a été recouverte de peinture en passant par Matignon, Bercy ou encore le ministère de la Transition écologique.

Le Haut-Conseil pour le Climat dénonce des mesures gouvernementales "insuffisantes"

Ces militants qui se revendiquent de la désobéissance civile appellent à un vaste plan de rénovation thermique des bâtiments, un levier puissant pour résoudre les émissions de gaz à effet de serre.

PUBLICITÉ

"Il faut complètement changer de vitesse et la nature de nos efforts" pour lutter contre le réchauffement climatique, a reconnu Emmanuel Macron ce lundi dans une interview sur Hugo Décrypte.

En juin dernier, le Haut-Conseil pour le climat a appelé l'exécutif à "acter l’urgence" et à accélérer la baisse des émissions, qui reste "insuffisante". L’instance indépendante chargée d'évaluer la stratégie du pays en matière de climat juge que la France a été dépassée par les événements climatiques qui l’ont frappée en 2022.

Un rendez-vous pris mais pas honoré

Le chef de l'État avait directement été interpellé par un militant de Dernière Rénovation lors du dernier salon de l'Agriculture, lui demander "d'écouter les rapports scientifiques" sur le changement climatique.

Emmanuel Macron avait déploré un peu plus tard dans la journée que "ces gens ne voulaient pas dialoguer". Il avait cependant indiqué avoir "invité les jeunes" qui l'avaient interpellé à "venir dialoguer à l'Élysée", sans suite concrète pour l'instant.

Avec sa canicule tardive, l'été 2023 est le 4e plus chaud mesuré en France depuis 1900. 2023 sera probablement l'année la plus chaude de toute l'histoire de la planète. "L'effondrement climatique a commencé", a prévenu de son côté le secrétaire général de l'ONU Antonio Gutteres.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Valérie Masson-Delmotte (climatologue) : "Qui sont les fautifs ? La France est dans le top 10"