Marchés français ouverture 9 h
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1147
    -0,0098 (-0,87 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 982,59
    -23,00 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    813,93
    -5,57 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

Paris est devenu un "champion" mondial des embouteillages, avec Londres

·2 min de lecture

Paris, dont Anne Hidalgo est maire, gagne le titre de deuxième ville la plus embouteillée du monde derrière la capitale britannique, selon une étude d'Inrix. New York, Moscou, Rome, Bangkok font presque figure de paisibles cités à côté. En France, Lyon, Nîmes, Marseille, Grenoble font aussi très fort.

C’est une palme dont se serait bien passée. Paris, dont la socialiste est l’édile, remporte le titre peu envié de deuxième ville la plus embouteillée du monde. Et ce ne sont pas des lobbies pro-automobile qui le proclament. Non, c’est un consultant américain, Inrix, spécialisé dans la collecte de données sur la circulation routière et le trafic. Sa dernière étude publiée le 16 décembre – et révélée par l’association 40 millions d’automobilistes – classe Paris juste après Londres, avec 140 heures annuelles perdues dans les embouteillages.

Selon recueillant des données sur trois ans et concernant 1.000 villes du monde, que nous avons consultée, Paris a même "gagné" quatre places en un an avec une des plus faibles vitesses de déplacement moyennes (21km/h) ! Moscou, pourtant réputé pour ses encombrements, est loin derrière avec seulement 108 heures perdues, ainsi que Rome (107), New York (102). Un palmarès éloquent. La politique anti-voiture de la candidate à l’élection présidentielle trouve ici sa traduction dans les faits !

Lyon fait pire que Bucarest ou Budapest

Si se distingue par ses heures d’embouteillages - intrinsèquement polluants -, d’autres villes françaises figurent aussi dans les tableau des pires bouchons. Lyon apparaît ainsi à la 8e place du classement – qui a priori ne comporte pas de données sur l’Inde et la Chine - avec 102 heures perdues. Pire que Bucarest (98) ou Budapest (92). Nîmes est 14e avec 92 heures de bouchons, quasiment comme Turin. Et ce, alors que le chef-lieu du Gard compte six fois moins d’habitants et n’est pas une ville industrialisée comme la capitale du Piémont. est 27e, faisant ainsi pire qu’Athènes avec huit heures de plus perdues chaque année, Grenoble 34e, Strasbourg 48e. L’évolution de ces villes hexagonales est outre dramatique selon l’enquête, avec une très forte détérioration dans le classement mondial sur un an.

Des accidents en hausse à Paris

Selon l’étude annuelle menée sur cinquante pays, Paris a vu, en outre, le nomb[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles