Marchés français ouverture 7 h 48 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1972
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 982,58
    +20,97 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,85
    +16,90 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Paris confinée trois semaines? L'opposition dénonce une proposition "aberrante"

Benjamin Rieth
·2 min de lecture

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, a indiqué jeudi que la ville allait proposer un confinement de trois semaines face à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19.

Ils dénoncent une proposition "sans concertation". Plusieurs élus d'opposition parisiens n'ont pas caché leur "stupéfaction" après l'annonce de la mairie de Paris jeudi soir. La mairie a annoncé jeudi vouloir proposer un confinement de trois semaines dans la capitale pour lutter contre la progresssion de l'épidémie de Covid-19.

"Il aurait fallu qu'on soit prévenu un peu avant. Il n'y a eu aucune discussion, aucune concertation", a déploré Philippe Goujon, maire Les Républicains du 15e arrondissement sur BFMTV.

"Innaceptable" pour Rachida Dati

Pour l'élu, cette proposition "s'apparente à un coup politique" d'Anne Hidalgo. "Les Parisiens sont un peu pris en otage dans une pré-campagne électorale", a taclé le maire d'arrondissement, en référence à la possible candidature à la prochaine élection présidentielle de la mairie de Paris. "Il s'agit d'une petite manoeuvre politicienne qui ne grandit pas ses auteurs", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, Rachida Dati, maire du 7e arrondissement, dénonce pour sa part "une méthode du fait accompli (...) inacceptable quand il s'agit de la santé, de la vie et de la survie de millions de nos concitoyens".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Ça doit faire consensus"

Pour l'ancienne garde des Sceaux, confiner la capitale près d'un mois comme le propose la mairie de Paris est "une proposition aberrante" qui "traduit un véritable mépris des Parisiens et de leurs souffrances quotidiennes".

"Par ailleurs, prétendre confiner Paris sans tenir compte de ses voisins est un non-sens absolu: le virus ne s'arrête pas aux portes du périphérique", enfonce l'élue Les Républicains.

Interrogé jeudi soir sur BFMTV, le maire du 17e arrondissement Geoffroy Boulard a lui aussi regretté l'absence de consultation des maires d'arrondissement "depuis plus de huit jours".

"Je suis très étonné et stupéfait. Trois semaines, ce n'est pas rien (...) ça a un impact énorme", a-t-il martelé, appelant à une discussion: "ça doit faire consensus et ce n'est pas la méthode employée par la mairie de Paris".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :