La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 946,92
    +409,57 (+1,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 575,42
    +110,22 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    29 671,70
    -484,33 (-1,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,2149
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 718,24
    -914,40 (-2,99 %)
     
  • BTC-EUR

    40 936,22
    +1 259,94 (+3,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 000,02
    -14,90 (-1,47 %)
     
  • S&P 500

    3 923,93
    +42,56 (+1,10 %)
     

Paris: Christophe Girard est présent au conseil du 18e arrondissement ce mercredi soir

Cyrielle Cabot
·2 min de lecture
Christophe Girard, le 5 septembre 2014 à Paris - Joël SAGET © 2019 AFP
Christophe Girard, le 5 septembre 2014 à Paris - Joël SAGET © 2019 AFP

Le retour dans la vie politique parisienne de Christophe Girard se précise. L'ancien bras droit d'Anne Hidalgo, qui s'était mis en retrait en août en raison de l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris sur des accusations de viol le visant, a participé ce mercredi soir au conseil municipal du 18e arrondissement dont il est conseillé malgré de nombreuses critiques.

Ce dernier avait déjà participé lundi à une réunion des élus de "Paris en commun", avait indiqué la mairie de Paris. Il entend se rendre le 2 février prochain au Conseil de Paris.

"Il est naturel pour moi de retrouver le chemin de mon mandat", a-t-il expliqué à l'AFP. "J'ai un mandat à remplir, je souhaite le faire, avec la discrétion et la sérénité nécessaires."

"Personne ne m'a demandé" de ne pas y participer, a-t-il par ailleurs assuré. "Je n'imagine pas que cette discussion puisse avoir lieu, mais, si c'est le cas, on discutera droit, démocratie, valeurs de la République" et "respect de l'Etat de droit".

Une action éclair en protestation

En réaction, les associations féministes ont organisé une action éclair ce mercredi midi sous les fenêtres de la mairie du 18e arrondissement. "Girard, tu ne domestiqueras pas notre rage", ont-elles tracé à la craie sur le trottoir. "Une plainte classée pour prescription n'est pas une preuve de non-culpabilité. Nous exigeons la démission de Christophe Girard de tous ses postes", a ainsi martelé au Parisien la porte-parole des Grenades.

L'ancien bras droit d'Anne Hidalgo avait d'abord démissionné en juillet de ses fonctions d'adjoint à la Culture après des attaques d'élus écologistes de la majorité en raison de ses liens avec Gabriel Matzneff, accusé de pédophilie. Il s'était ensuite mis en retrait en août en raison de l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris sur des accusations de viol le visant, enquête classée sans suite en novembre en raison de la prescription des faits.

Article original publié sur BFMTV.com