La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 416,97
    +895,80 (+1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Paris-Charles de Gaulle détrône Heathrow comme l'aéroport le plus fréquenté d'Europe

par Sarah Young
·2 min de lecture
PARIS-CHARLES DE GAULLE DÉTRÔNE HEATHROW COMME L'AÉROPORT LE PLUS FRÉQUENTÉ D'EUROPE

par Sarah Young

LONDRES (Reuters) - L'aéroport londonien d'Heathrow a annoncé mercredi avoir perdu sa place d'aéroport le plus fréquenté en Europe au profit de celui de Paris-Charles de Gaulle et a blâmé l'inaction du gouvernement britannique pendant la pandémie de coronavirus qui a entraîné une chute du nombre de ses passagers plus importante encore que celle de ses concurrents.

Ce déclassement porte un coup aux ambitions commerciales mondiales de la Grande-Bretagne alors que les relations actuelles du pays avec l'Union européenne doivent prendre fin dans deux mois.

Heathrow a affirmé que l'introduction tardive d'un système de tests dans les aéroports par le gouvernement britannique afin de remplacer la mise en quarantaine de 14 jours avait pénalisé l'économie.

L'aéroport londonien a par ailleurs revu à la baisse le nombre de passagers attendus l'an prochain. Il prévoit désormais d'accueillir 37 millions de passagers, soit 41% de moins que ses prévisions du mois de juin, alors que le renforcement en cours des mesures de restrictions dans plusieurs pays a douché les espoirs d'une reprise de la demande de voyage.

L'aéroport avait accueilli 81 millions de passagers en 2019.

Le nombre de passagers transitant à l'aéroport d'Heathrow a chuté de 84% au cours du troisième trimestre, entraînant une perte de 1,5 milliard de livres (1,65 milliard d'euros) au cours des neuf premiers mois de l'année.

Pour le directeur général John Holland-Kaye, le glissement de Heathrow vers le bas du classement - Amsterdam et Francfort pourraient également le dépasser - devrait inciter le gouvernement britannique à réagir.

La Grande-Bretagne a indiqué qu'elle annoncerait des quarantaines plus courtes sur la base des tests du COVID-19 pour relancer les voyages d'ici début décembre. John Holland-Kaye a indiqué qu'il espérait également que des progrès soient bientôt réalisés sur un plan autorisant les voyages entre le Royaume-Uni et les États-Unis, sans quarantaine obligatoire.

Ce plan permettrait un dépistage avant le départ et à l'arrivée sur certains itinéraires entre Londres et les États-Unis. Les voyages en provenance et vers les Etats-Unis sont cruciaux pour Heathrow puisqu'ils représentent 20% de son trafic, dont 5% provient des trajets Londres-New York.

(Version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)