La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 264,15
    -451,24 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 829,60
    -13,00 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 363,82
    -4 612,23 (-12,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    887,48
    +644,80 (+265,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,57
    -0,98 (-1,15 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 810,59
    -343,43 (-2,43 %)
     
  • S&P 500

    4 401,23
    -81,50 (-1,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3551
    -0,0049 (-0,36 %)
     

Paris: 42% des offres de location entre particuliers trop chères

·2 min de lecture

Selon PAP.fr, qui a analysé les loyers de plus de 20.000 annonces diffusées sur son site, près de 58% seulement des offres de logement à la location (vides ou meublées) respectaient l’encadrement des loyers l’an dernier dans la capitale.

On peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein, selon que l’on se place du point de vue du locataire ou du propriétaire bailleur… Si l’on évalue l’efficacité d’un dispositif réglementaire, celui de l’à Paris, le bilan est… mitigé. On peut en tous cas saluer le mérite du site Pap.fr, qui a analysé les loyers de 20.031 annonces sur les 27.524 offres de location (vides et meublées) qu’il a diffusées et évalué leur conformité vis-à-vis du dispositif d’encadrement des loyers entré en vigueur à depuis le 1er juillet 2019.

Plus le logement est grand, plus les plafonds de loyers sont respectés

La bonne nouvelle pour les locataires, c’est que 57,9% des annonces proposent en moyenne un loyer inférieur au plafond ; la moins bonne, c’est bien évidemment que 42,1% des annonces ne sont pas conformes. Globalement, 76,7% des loyers proposés dépassent le plafond de plus de 100 euros, sachant qu’il peut s’agir, dans certains cas, d’un complément de loyer justifié. Dans le détail, si l’on prend en compte la superficie du logement, ce sont essentiellement ceux de moins de 21 m² qui dépassent le plus souvent les plafonds: 73,2% des loyers des studios de moins de 20 m² ne respectent pas l’encadrement des loyers. En tenant compte de la configuration des logements, 46% des appartements d’une pièce et 39,2% des 2-pièces sont au-delà des plafonds.

Le type de location (vide ou meublée) a peu d'impact

56,6% des locations meublées respectent les plafonds de loyers, contre 61,6% des locations vides, "mais cela ne fait que traduire la surreprésentation des petites surfaces en location meublée, puisque 87% des appartements de moins de 20 m² sont des locations meublées, souligne PAP. Les dépassements de loyers concernent majoritairement soit les très petites surfaces, soit les 5-pièces et plus, généralement des biens haut de gamme".

Seuls 2 arrondissements ont un taux de dépassement supérieur à 50%

Les propriétaires des 1er et 8e arrondissements sont les moins respectueux de l’encadrement [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles