Marchés français ouverture 51 min
  • Dow Jones

    34 483,72
    -652,22 (-1,86 %)
     
  • Nasdaq

    15 537,69
    -245,14 (-1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 935,62
    +113,86 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1338
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    23 736,28
    +261,02 (+1,11 %)
     
  • BTC-EUR

    50 223,39
    -248,42 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 465,48
    +22,70 (+1,57 %)
     
  • S&P 500

    4 567,00
    -88,27 (-1,90 %)
     

Paris 2024 - Les droits TV des Jeux Paralympiques de Paris 2024 sont sur le marché

·2 min de lecture

Paris 2024 a lancé, mardi, l'appel d'offres sur les droits télé des Jeux Paralympiques (24 août-8 septembre 2024). Les diffuseurs intéressés ont jusqu'au 3 décembre pour y répondre. Qui va diffuser les Jeux Paralympiques de Paris 2024 du 24 août au 8 septembre sur le territoire national ? La réponse pourrait arriver au moment des cadeaux de Noël sous le sapin : les diffuseurs intéressés par la retransmission des épreuves des 22 sports paralympiques ont jusqu'au 3 décembre pour répondre à l'appel d'offres lancé par le COJO mardi 19 octobre. Alors que France TV a acquis les droits des Jeux Olympiques pour une centaine de millions d'euros en avril 2019, les Paralympiques ne faisaient pas partie du lot acheté par le service public au groupe audiovisuel américain Discovery. lire aussi Toute l'actu de Paris 2024 Le contrat de ville hôte, signé entre le CIO, la ville de Paris et le CNOSF, transfère en effet à Paris 2024 les droits de diffusion des Paralympiques. Le COJO prend ainsi à sa charge la production des images que le comité d'organisation a confiée à Olympic Broadcasting Service (OBS), le producteur audiovisuel officiel du CIO qui produit et diffuse les images des Jeux depuis Pékin en 2008. 24 En millions, les téléspectateurs qui ont regardé les Jeux paralympiques de Tokyo du 24 août au 5 septembre dernier en France (audience cumulée avec un seuil d'une minute de visionnage). Les diffuseurs intéressés seront notés sur deux critères, l'un financier qui permettra d'assurer la production des images « répondant aux plus hauts standards de qualité : captation en direct la plus exhaustive possible, contenus innovants pour l'ensemble des plateformes de diffusion ». L'autre volet, qualitatif, représente la moitié de la note globale car l'objectif du comité est de garantir la couverture la plus large possible en termes d'heures de retransmission mais aussi de direct et de prime time. Les chaînes peuvent postuler en groupement et sous-licencier les droits si elles le souhaitent « sous réserve de ne pas dégrader leur offre qualitative ». lire aussi Toute l'actu médias Le COJO, qui a déposé un prix de réserve, accordera aussi une grande importance à la diffusion sur une chaîne gratuite, accessible au plus grand nombre. Diffuseur des Jeux Paralympiques de Tokyo, France Télévisions a retransmis 100 heures de programme et attiré 4,4 millions de téléspectateurs par jour. Le candidat retenu pour l'édition parisienne accédera au signal international d'OBS mais pourra également produire son propre signal unilatéral. Il aura également accès à des images d'archives et bénéficiera des droits promotionnels. « L'appel d'offres que nous publions fixe des critères particulièrement exigeants pour garantir une exposition médiatique maximale de l'évènement, mais aussi une ligne éditoriale permettant de créer de l'intérêt et de l'envie autour des para-athlètes et des parasports, auprès du public le plus large. Ce n'est donc pas une simple exposition de ses contenus que Paris 2024 recherche, mais bien un véritable diffuseur partenaire qui partage nos convictions, et s'engage à faire évoluer les regards sur le handicap durablement », explique Marlène Masure, directrice exécutive du développement commercial et marketing de Paris 2024.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles